Carine Galli pense qu’il faut continuer avec Jocelyn Gourvennec, si Bordeaux croit toujours en lui et qu’il n’y a pas de fracture avec le vestiaire

Jocelyn Gourvennec et Carine Galli

 

Carine Galli a évoqué la situation de Jocelyn Gourvennec sur le plateau de l’Equipe d’Estelle, en adoptant plusieurs comparaisons avec d’autres entraîneurs. « Heureusement qu’il y a encore des clubs où on peut travailler sur la longueur même s’il y a des passages à vide. Bordeaux fait partie de ces clubs-là et effectivement, il n’y a pas une révolution dès qu’on perd des matches. La situation est préoccupante mais Gourvennec n’est pas arrivé à un point où il n’y a plus de solutions. Il a beaucoup tâtonné au milieu de terrain. En attaque il cherche et il est persuadé qu’il va y arriver. On peut lui donner du crédit. Les joueurs sont avec lui. Avec Willy Sagnol, c’était tout autre. Il y avait une fracture entre le vestiaire et lui. Il y avait même une fracture au niveau du club où on se souvient que parfois il parlait en allemand avec son adjoint pour que les autres ne comprennent pas. On était arrivé à un point de non-retour. Là, on n’en est pas du tout là. Il y a des joueurs qui se sont exprimés et qui n’étaient pas obligés de soutenir Gourvennec, qui l’ont fait. C’est comme Puel, il a vécu des moments très compliqués à Nice et on lui a maintenu sa confiance. Maintenant Nice en étant un club qui est mieux structuré, en ne prenant pas des décisions hâtives, montre qu’ils font de belles choses. Bordeaux aussi. S’ils croient en Gourvennec et qu’il n’y a pas de fracture avec le vestiaire, il faut continuer. Tu prendras une décision en fin de saison mais là, ce n’est pas dramatique ».

 

Et au sujet de cette crise, elle a aussi parlé de l’effectif de l’ancien coach guingampais, qui n’est pas en confiance en ce moment. « Son milieu de terrain a beaucoup évolué, même devant. Il avait donné une très bonne interview le jour de Bordeaux-Marseille, où il donne ses choix. Il explique notamment les cas de Vada, de Laborde qui jouent moins, même si Laborde revient d’une grave blessure. Il expliquait leurs bonnes sensations de l’an passé, et ce qu’il pensait d’eux aujourd’hui. Ainsi que sa confiance en De Préville, et dans la foulée le joueur avait marqué un but magnifique face à Marseille. Il en est persuadé. A Guingamp, il a réussi des choses avec Imbula par exemple, avec Salibur. Il avait confiance en ses joueurs et ses joueurs lui rendaient. Par exemple De Préville, qui sait faire de très belles choses, il est persuadé qu’il va réussir. Il aura un déclic à un moment où à un autre, j’espère rapidement. Hormis ce but-là, De Préville est en échec total. Il y a un moment où je pense franchement que cela va se débloquer ».

 

L’Equipe 21

Retranscription Girondins4Ever

6
Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
6 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
Sony MarchalHervé JarjatXavier RavailhePeter Oliver ParcoeurGianni Frasca Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Sony Marchal
Invité

Une blonde qui pense Mdr

Hervé Jarjat
Invité

Moi je crois qu elle doit continuer car j aime bien la regarder

Peter Oliver Parcoeur
Invité

Et Stéphane Martin le digne héritier du sinistre et lamentable Jean-Louis le vieux hibou aigri on en parle ?!…virer Gourvennec ne changera rien pas plus que Tigana, Gillot ou Sagnol avant lui !!!… avec une politique sportive sans la moindre ambition et une gestion de club sans la moindre pression ni Zidane ni Guardiola ni Mourinho ne ferait de miracle aux Girondins de Bordeaux. Ce club est entrain de mourir lentement mais sûrement et réclamer la tête de Gourvennec n’y changera RIEN !!!

Xavier Ravailhe
Invité

Pourquoi vouloir tjrs changer l’entra quand les résultats vont mal!!!
Pourquoi les joueurs ne se remettent pas en question?
Le président n’a qu’à leur donner des primes au mérite. Ils devraient essayer d’aLee bosser à l’usine peut-être que.
Laissons Gourvennec travailler, il l’a bien fait et très bien en plus à Guingamp. Il lui manque un bon central et un milieu avec du caractère pour mener l’équipe ds les moments difficiles

Gianni Frasca
Invité

T’as Rennes qui vire Gourcuff alors qu’il restait sur 4 victoires de suite, et nous Gourvy 1 victoire en 11 matchs AU CALME il est là tranquillou, tout va bien, suffit juste d’attendre, parce que le temps c’est de la victoire, ehoui.

Soufiane Movez'lang
Invité

Carine galli qui travail pour M6 ? Elle a juste lu ce que De Tavernost lui a écrit..