Jocelyn Gourvennec : « Comme l’a dit Jaro dans le vestiaire, il faut lever la tête et faire preuve de courage »

bandicam 2017-12-08 20-46-41-321

 

Sur la chaîne TV du clubJocelyn Gourvennec est revenu dans les grandes lignes sur le déroule de cette rencontre perdue par les Girondins de Bordeaux à domicile face à Strasbourg. « C’est une soirée très difficile. On en connait parfois dans une carrière. C’est un match où rien n’a fonctionné, ça a très mal démarré, tout leur a souri. Ils se sont lâchés. Nous, rien ne nous a réussi. On a eu plein de situations, le ballon était toujours à côté d’un bleu ou sur le pied d’un blanc, la main du gardien. On n’a pas été assez précis parce qu’on a été fragilisé par l’ouverture du score et le break sur coup franc. On n’a jamais réussi à se mettre dans le bon chemin sur ce match […] Sur nos précédents matches, y compris à l’extérieur, on avait réussi nos entames récemment. Quand vous réussissez vos entames et que vous prenez l’avantage, c’est toujours mieux. Là, à l’inverse on a connu un vrai coup sur la tête au bout de deux minutes. On se fat transpercer, on s’est fait transpercer un paquet de fois encore. On n’a pas su trouver les solutions pour se sortir du scénario du match. Les joueurs ont fait les efforts en seconde mi-temps, on ne peut pas leur enlever ça, mais on a eu trop de handicaps et à 0-3 c’était difficile […] Strasbourg a une bonne dynamique, nous non, du tout. La différence est énorme. C’est un moment difficile, mais on doit rester unis, faire corps tous ensemble. Qu’il y ait du mécontentement, de la colère, je le comprends, mais il faut qu’on mette notre énergie sur les choses sur lesquelles on peut agir. Là-dessus, dans les moments difficiles, il faut rester digne, il faut qu’on bosse encore plus même si les joueurs travaillent bien déjà. Mais il faut qu’on fasse encore plus et encore mieux, il faut qu’on reste unis, qu’on soit dans l’abnégation et qu’on fasse preuve de courage. Il n’y a que ça qui compte, je vais mettre toute mon énergie là-dedans ».

 

Maintenant, le coach des Girondins espère qu’il y aura une réaction contre Toulouse mardi, en Coupe de la Ligue. « Oui, cela peut permettre un sursaut d’orgueil, je l’espère. On va basculer sur la Coupe de la ligue, ce sera différent, c’est sur un match. On va jouer le coup pour passer et s’offrir un quart de finale pour le mois de janvier. Il faut qu’on chasse de nos têtes les mauvaises idées et les mauvaises influences qu’ont les résultats aujourd’hui sur nous. Comme l’a dit Jaro dans le vestiaire, il faut lever la tête et faire preuve de courage. Il y a que ça qui compte. C’est un moment difficile, mais il faut aussi accepter, non pas ce moment difficile parce qu’il va falloir se révolter, mais de faire le dos rond et de continuer à bosser parce qu’il n’y a que ça qui compte ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

9
Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
8 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
9 Comment authors
Loco VinceAlfredo FerreiraGerome BengourionSamir AyNico Marendat Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Loco Vince
Invité

Gourvennec et complètement paumé il m’inquiète

Alfredo Ferreira
Invité

Il passe son temps la tête baissée sur le terrain …

Samir Ay
Invité

Jaro mais quelle légitimité il a ce mec? C’est un suiveur, il n’a jamais été un leader, n’a plus le niveau. Il était bon que lorsque les autres joueurs le sont aussi. Je peux plus le voir sur un terrain.

Nico Marendat
Invité

Si jaro l’a dit…. pffffffff….

Grégory Bernard
Invité

Si Jaro l’a dit …

Michael Medici
Invité

C’est toi qui dois lever la tête et assumer tes composition car si tu t’en souvien pas ca fait 11 match sans victoire hier soir c’etai catastrophique et je crois que pour toi c’est l’heure de quitter le club

Cedric Corinne Bergé
Invité

gourvennec dehors avec toulalan foutait le quand

Jean Marie Terrien
Invité

C EST QUEL BANC DE LA CAN????????

Gerome Bengourion
Invité

C’est le banc où ta maman aime s’asseoir