Benoît Costil : « On est un grand club et on se doit de prendre les choses en main »

Réagissez à l'article ↓

12 Commentaires sur "Benoît Costil : « On est un grand club et on se doit de prendre les choses en main »"

  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Richard Desgroppes
Invité

les choses en main. Déjà, le ballon, ce serait bien pour toi.

Christophe Boustens
Invité

Quel gâchis carrasso

Martin Berho
Invité

ça se traduit comment ? Toujours des paroles, mais aucun investissement sur le terrain . Une équipe tout juste médiocre.

Viviane Mouraud
Invité

Prends déjà le ballon !!!!!!!!!!!!!!!

David Stéphanie DdSteph
Invité

Finis les paroles en l’air, on veut des preuves et des actes sur le terrain c tt, rien d’autres

Sebastien Legros
Invité

Sinon vous pouvez aussi vous taire et vous exprimer sur le terrain. On vous demande des actes le reste c’est du vent

Yann-even Sauvé
Invité

un peu comme les chialeur et les rageurs ici… ils ferais mieux de se tairent et de s exprimer en tant que supporteur …. des actes ( supporter) , le reste ( insulter , rager , pleurer ) c est du vent

Sebastien Legros
Invité

Pour information si tu lis bien je n’insulte personne et pour le reste je suis abonné présent à chaque match et je les encourage en tant que supporter ds le stade après pour le reste cela fait des années que les joueurs blablatent dans la presse mais ne mouillent pas tjs le maillot sur le terrain..

Sebastien Legros
Invité

Après si tu te satisfait de jouer tous les ans entre 5 et 10 en championnat et ne pas jouer les coupes pr se préserver en championnat grand bien te fasse je n’appelle pas cela être supporter mais résigné… Donc à ce soir au stade pour encourager bien entendu

Sebastien Legros
Invité

Mais tu as raison sur un point on râle pour du vent car à part se prendre la tête entre supporters girondins les joueurs n’en ont rien à faire.

Christophe Boustens
Invité

Il s en irait temps qu’ il soit décisif l ami costil pour le moment il est loin de me faire oublier carrasso

Viviane Mouraud
Invité

Moi aussi