Philippe Fargeon : « C’est pénible… Il y a un doute quelque part »

Philippe Fargeon

 

Philippe Fargeon est revenu sur la défaite des Girondins de Bordeaux à Dijon (3-2). « Si on veut retirer du positif, on a marqué deux buts à l’extérieur… Après, quand vous prenez trois buts à l’extérieur, c’est très difficile de s’imposer. Une nouvelle fois, c’est une question de concentration, parce que Dijon était à notre portée. L’envie est là et continue d’être là. C’est un faux-pas, ça arrive, mais c’est vrai que ce championnat est assez difficile. Quand vous regardez la position de Bordeaux, on est à quatre points du relégable, et à quatre points du sixième, donc c’est pour tout le monde comme ça. A part deux ou trois équipes qui surnagent, on peut avoir des désillusions contre des équipes qui reviennent en forme. Dans ce championnat, n’importe qui peut gagner contre n’importe qui, et c’est pour ça qu’il faut faire très attention […] C’est pénible parce que vous avez l’impression de remettre quelque chose en place et derrière, je ne dirais pas que tout s’écroule, mais on attend des résultats à l’extérieur. On a fait un bon match conte Saint-Etienne, et ce qui est pénible c’est qu’on ne peut pas continuer sur une longueur comme on l’a fait en début de championnat. On a des résultats en dents de scie et moralement c’est difficile pour le public, les joueurs. Quand vous regardez ce championnat, avec les points que l’on a perdus en route, si vous ne les perdez pas, vous êtes à côté de Marseille ».

 

Quant aux mots de Jocelyn Gourvennec sur la défense bordelaise lors de ce match ? « Jocelyn Gourvennec sent qu’il a besoin d’un électrochoc avec les propos sur la défense face à Dijon. Une victoire contre Saint-Etienne, c’est bien, mais derrière il faut de la continuité. Bordeaux n’est pas à sa place avec son contingent, avec certains matches qu’ils nous ont montré, des résultats… On a eu un bon début et il faut donc peut-être un coup de gueule du coach pour faire réagir ses joueurs. Je suis persuadé que la volonté est là, c’est peut-être simplement un manque de confiance, une nouvelle fois. Quand on met deux buts à l’extérieur et qu’on en prend trois, c’est qu’il y a un doute quelque part. C’est là-dessus que l’entraineur et son staff doivent accélérer et travailler ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des