Jocelyn Gourvennec : « Un gueulard, un aboyeur… Aujourd’hui, il n’est pas là, il faut faire autrement »

3 réponses

  1. Déjà quand tu prends que des étrangers c’est chaud de les voir aboyer au début, sinon dans des langues différentes et ça c’est un choix de recrutement pas top top. Je rappelle à ceux qui l’auraient oublié que quand l’équipe était à deux doigts de la ligue 2 Ramé avait aligné des mecs comme Touré ou Poundjé à Monaco et ils avaient … gagné. Je ne sous entends pas que ce sont des dieux du football mais simplement qu’ils ont pas mal donné ensemble pour le traitement qui leur a été infligé, par certains supporters comme par les dirigeants.Et je parle même pas de Carrasso ou autres mais là c’est encore plus évident. A force de ne pas avoir de mémoire on finit avec une gestion à très courte vue et à se mettre beaucoup de pression tout seul.

  2. « Un gueulard, un aboyeur… »Mouais si c’était si facile on n’aurait eu besoin d’un entraîneur..!!!!

  3. J’ai  » un gueulard , un aboyeur … Cédric Carrasso alors Jocelyn c’est compliqué sans Carrasso ?

Laisser un commentaire