Marius Trésor : « Au premier coup de vent, il n’y a plus de maison… On se fait avoir comme des gamins »

2 réponses

Laisser un commentaire