Jérôme Rothen : « Comme par hasard, dès qu’il y a du changement, ça va mieux… »

bandicam 2017-11-28 22-23-30-861

bandicam 2017-11-28 22-23-30-861

 

L’ancien milieu de terrain et désormais consultant pour le groupe SFR-RMC, est revenu sur les changements tactiques et de joueurs de Jocelyn Gourvennec, qui ont porté leurs fruits face à Saint-Etienne. « Sur ce match, il fait le même genre de match que dernièrement, sauf qu’il a de la réussite et ça rentre. Le dynamisme autour de lui est bon, il ne changera pas sa façon de jouer. Je retiens sa bonne performance mais Malcom, il a besoin des autres aussi. Moi, j’ai trop entendu que si Malcom était moins bien, Bordeaux était moins bien. Mais c’est un tout. Ce n’est pas parce que Malcom est moins bien, que Bordeaux ne peut pas gagner les matches. Il y avait un problème Kamano, un problème De Préville et un problème au milieu de terrain. Comme par hasard, dès qu’il y a du changement, ça va mieux, Bordeaux arrive à créer des décalages, à avoir des occasions et à marquer des beaux buts. L’attaquant Mendy, ne me dites pas qu’il ne doit pas jouer. Il met un doublé, tant mieux pour lui, mais il a fait des bonnes entrées aussi. Il en impose. Son deuxième but de la tête, il faut y aller. De Préville a des manques de ce côté-là, il a plus besoin d’avoir une équipe autour plus fabriquée, pour vraiment avoir son rôle de buteur. Moi je suis en désaccord avec ceux qui jugent qu’il n’est pas un attaquant d’axe. Pourquoi ? Il peut jouer sur le côté, dans l’axe. Quand tu as Kamano à coté et des milieux qui perdent des ballons, tu peux mettre n’importe qui devant… Et même Malcom, qui avait beaucoup de déchet en ce moment. Tu peux mettre n’importe qui devant, même Cavani ne marquerait pas 30 buts à Bordeaux ».

 

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des