Jocelyn Gourvennec : « Il y avait cette longue série mais dans cette longue série, on a surtout raté deux matches »

Jocelyn Gourvennec

Jocelyn Gourvennec

Les Girondins étaient, avant cette victoire face à Saint-Etienne, sur une série de 7 matches sans victoire. Une série qui ne devait pas durer trop longtemps sous peine de plonger le club un peu plus dans la crise à chaque match. Jocelyn Gourvennec est revenu sur cette période compliquée pour tout le monde. « Il y avait cette longue série mais dans cette longue série, on a surtout raté deux matches, à Amiens et à Rennes. Pour le reste, on a plutôt été dedans. Contre Monaco, on perd 2-0 chez nous mais on fait une très bonne première mi-temps. Et le match contre Marseille et celui à Caen, il y a vraiment eu des choses qui ne nous ont pas souri. Il y a eu beaucoup d’évènements et de faits de jeu contraires. J’avais déjà trouvé le groupe et l’équipe sur de bons rails mais il faut que ça se concrétise. Quand vous avez un peu de malchance qui s’en mêle, ça peut trotter dans la tête des joueurs. Ce que j’ai surtout aimé contre Saint-Etienne, au-delà de la victoire et du score, c’est que malgré l’enjeu et entre guillemets l’obligation de résultat, je trouve que les joueurs ont joué leur football et se sont lâchés. C’est plutôt un bon signe pour le groupe ».

 

Canal+

Retranscription Girondins4Ever

3
Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
2 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Dominique Tarrago-TorresLaurent LouassierTiber Btl Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Laurent Louassier
Invité

Tais toi

Tiber Btl
Invité

C est tes choix vis à vis de certains joueur qui se croyait des titulaires indiscutables et qui ne donnait as assez sur le terrain et comme par hasard ceux qui ont jouaient devant les verts ont pleinement mouillé le maillot girondins . Alors monsieur gouverner réfléchissez. Allez bordeaux allez marine et blanc pour toujours.

Dominique Tarrago-Torres
Invité

Les Girondins ne sont pas tirés d’affaire ; mais l’orthographe est morte pas de doute…