Jocelyn Gourvennec : « On a les situations, ce serait plus embêtant si on ne les avait pas »

Jocelyn Gourvennec

Jocelyn Gourvennec

 

Jocelyn Gourvennec espère que son groupe va relever la tête face à l’AS Saint-Etienne ce mardi. « La mauvaise série se poursuit. On a aujourd’hui, avant Noël, trois matches à domicile, et ça commence par Saint-Etienne. Il faut qu’on retrouve le goût de la victoire parce qu’on a eu une période plus difficile, on n’a pas réussi à faire suffisamment l’adversaire. Là, on sort de deux matches où on a fait des choses, on n’a pas été récompensés, et à partir du moment où il y a du mieux – même si ce n’est pas suffisant aujourd’hui – on doit persévérer, continuer à croire en nous parce que si on ne croit pas en nous, il ne se passera rien ».

 

Pour cela, il faudra être équilibré et ne pas commettre les mêmes erreurs que lors des derniers matches. Il faudra surtout réussir à prendre l’avantage sur nos temps forts, ce que n’a pas fait l’équipe face à Marseille ou Caen. « Il faut toujours trouver une équilibre. Il faut évidemment bien défendre, on l’a plutôt bien fait contre Marseille ou Caen. Simplement, on a encore fait quelques petites erreurs qui ont des conséquences importantes. Ça, il faut l’éviter. Mais en même temps, je ne crois pas qu’il y ait d’équipes qui ne concèdent pas d’occasions à part les meilleures. Il faut qu’on arrive à prendre l’avantage sur nos temps forts. On l’avait fait contre Marseille, ça n’a malheureusement pas été au bout. On aurait dû le faire contre Caen et pour différentes raisons, on ne l’a pas réussi. Il faut qu’on y arrive : prendre l’avantage et garder ce score-là […] On a vu le groupe lundi matin. Il était forcément déçu du match. Après, le sentiment qui prédomine, c’est qu’on est plus cohérent collectivement. On a les situations, ce serait plus embêtant si on ne les avait pas. On les a, il faut simplement qu’on y croit encore plus et qu’on soit encore plus déterminés pour marquer, mettre l’adversaire à la faute. On avait réussi à le faire contre Marseille sans réussir le break et on a vu les conséquences que ça a eues. Là, sur Caen, on n’a pas réussi sur nos temps forts à ouvrir le score. On aurait dû le faire, il faut qu’on insiste là-dessus. Dans la démarche et les efforts, les joueurs y sont, il faut y croire encore un peu plus pour que ça bascule du bon côté ».

 

Et il faudra aussi compter sur un état d’esprit irréprochable. « Si je prends l’exemple de Lyon aujourd’hui, ils marchent sur l’eau et tout ce qu’ils entreprennent marche. Ils punissent tout le monde. Il y a encore quelques semaines, ils ont eu des moments difficiles avec des matches compliqués, où ils se faisaient ramener au score très souvent. Il y a des cycles dans une équipe et il faut que nous, on bascule du côté positif. Pour ça, on a besoin d’être plus unis et solidaires, j’insiste là-dessus. C’est une vertu de la compétition dont on a besoin. On a un groupe qui est sain, qui fait les efforts. Pour l’instant, ce n’est pas encore suffisant et il faut qu’on s’accroche, qu’on soit encore plus déterminé, qu’on fasse plus corps pour que ça passe ».

GirondinsTV

Retranscription Girondins4ever

 

 

4
Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Martin BerhoTiber BtlCorentin TourauLaurent Louassier Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Martin Berho
Invité

des situations stériles sont encore pires

Tiber Btl
Invité

Casse toi du club. T ai trop nul pour entraîner bordeaux . Allez bordeaux allez marine et blanc pour toujours.

Laurent Louassier
Invité

Pauv’ typer
Tout va bien on a des occaz’
On est 13 ième on gagne pas depuis deux mois mais on a des occaz’

Corentin Tourau
Invité

Il doit se croire a Guingamp a jouer la 13eme/14eme place!