Benoit Costil : « Je ne peux pas être plus normand, mais je ne peux pas repartir avec le sourire »

Benoit Costil et Patrice Garande

Photo SMC

Benoit Costil et Patrice Garande

Photo SMC

 

Benoit Costil était de retour au Stade Malherbe de Caen, son club formateur. Mais même si le gardien des Girondins de Bordeaux était de retour sur ses terres, le résultat du FCGB ce soir-là n’a pas fait que le portier a passé une bonne soirée. « Rejouer ici ? Je dirais presque jouer, plutôt que rejouer, parce que je n’y ai pas beaucoup joué (sourire). Je connais plus le banc de touche. Mais c’est quand même vingt ans de ma vie, pas que sportive… Je suis quand même un Normand pur souche, avec une maman de Cherbourg et un papa de Caen. Je ne peux pas être plus normand. C’est toujours agréable de revenir. Maintenant, vous savez, je défends les couleurs des clubs avec lesquels je viens ici. Il y a eu Sedan, Rennes, maintenant Bordeaux. Et je ne peux pas repartir avec le sourire, après une défaite ».

 

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des