André Pénalva : « C’est l’âge, là où on doit leur faire comprendre que le foot est un jeu tactique, de sensations »

André Pénalva

André Pénalva

 

Avec cette expérience d’un tournoi en Chine pour les U17 Nationaux, André Pénalva a pu voir l’apport d’un tournoi de début de saison pour un groupe. « L’idéal, c’est un tournoi de début de saison. On se retrouve ensemble, on vit ensemble. On fait des matches répétés jour après jour ou tous les deux jours. C’est très important de préparer une saison en faisant un tournoi. C’est idéal […] A chaque fois ces tournois, cela fait le même résultat. C’est fondateur d’un esprit. Ça a toujours créé ça ».

 

Car même si les jeunes se côtoient tous les jours au centre, ce n’est pas comparable avec un voyage au bout du monde. « Ce n’est pas la même chose car ils ont une vie très individualiste finalement. Ils se côtoient tous les jours mais au fond, ils ne sont centrés que sur eux-mêmes. En plus, le métier qu’ils veulent faire, c’est un métier où on doit être aussi très centré sur soi-même. En fait, ils vivent tous les jours ensemble mais ne développent pas cela. Quand on part dans un autre pays, dans un autre endroit et qu’on est dans un hôtel, là ils vivent ensemble. Nous aussi et on crée vraiment un lien avec eux quand on se retrouve dans des situations comme ça ».

 

Finalement, ce qui doit en découler, c’est la cohésion terrain. « En fait le plus dur à trouver c’est ce qu’on trouve à travers ces tournois. C’est le plus dur à trouver car c’est sur le plan humain. Sans ça, on ne peut pas travailler le reste. Maintenant, le reste on le travaille depuis le début. Ça ne vient pas encore, c’est difficile à venir mais le principal c’est de se dire qu’on sait ce qu’on fait et que ça va venir […] C’est un groupe qui a du mal comprendre les consignes de jeu, ils sont très spontanés, ils jouent, mais ils ne sont pas assez dans l’écoute de ce qu’on recherche. Il faut qu’ils aient une réflexion sur leur jeu, et ils ne l’ont pas assez. Ils jouent, ils sont corrects et bosseurs, mais ils subissent un peu le jeu, ils ne sont pas assez acteurs de leur jeu. Mais c’est l’âge, l’adolescence, c’est à partir de là qu’on doit leur faire comprendre que le football est un jeu tactique, de sensations. C’est la période la plus importante pour apprendre ça. C’est là qu’ils mûrissent, qu’ils vont vers l’âge adulte, et il faut qu’ils comprennent que s’ils n’ont pas cette donnée, ils ne pourront pas s’exprimer. Il faut faire du jeu, mais il y a aussi le travail tactique, de replacement, de mouvement… ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des