Jean-Luc Dogon parle des jeunes qui s’entraînent chez les pros, et qui reviennent « changés »

Ervin Taha

Ervin Taha

 

De nombreux jeunes Girondins, qu’ils soient en National 3 ou en U19, s’entraînent depuis le début de la saison avec les professionnels. Jean-Luc Dogon a expliqué comment ils revenaient de ces séances, qui leurs apportent forcément énormément. « Ils changent indéniablement parce que même s’ils sont au-dessus du lot avec les U19 ou le N3, quand vous allez chez les pros, le rythme est complètement différent. On a beau leur dire et leur expliquer que ce qu’ils font de temps en temps c’est bien mais que ce n’est pas suffisant pour aller au plus haut niveau, là ils en ont la preuve aussitôt, donc ils reviennent changés. Ils se rendent bien compte que ça va plus vite, que l’impact est plus fort, que les joueurs sont plus malins… Ça leur donne une certaine confiance d’avoir été chez les pros, ils sont contents, ils ont vu et c’est valorisant. D’un autre côté, ils se disent qu’il y a du travail. Il n’y a pas mieux comme formation que d’aller voir ce qui se passe au haut niveau et de voir le travail qu’il reste à faire […] Ils essaient ensuite de mettre en application en revenant. Il y a une réaction. Après, ils n’ont pas les mêmes joueurs autour… Quand vous avez les ballons qui arrivent au bon endroit, avec la bonne force, dans le bon tempo quand lorsque vous revenez c’est un peu moins précis… Il faut aussi s’adapter à ça. Mais au moins ils essaient et ils en parlent avec leurs partenaires, et c’est motivant pour ceux qui n’y vont pas. On a quand même la chance d’avoir aux Girondins un staff professionnel qui n’a pas peur de prendre les jeunes à l’entrainement et de leur faire voir ce que c’est le haut niveau ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des