Gaëtan Huard : « Il y a un manque de maturité sur la fin de match, Malcom s’il n’a pas le coffre… »

Malcom

 

Gaëtan Huard est certain des qualités de l’effectif. En revanche, il regrette le manque de maturité, qui s’est encore vu contre l’Olympique de Marseille dans les dernières secondes de la partie.

 

« Le groupe on l’a, la qualité y sont. Après, c’est la confiance. Le football de haut niveau, c’est la confiance, l’homogénéité, le besoin que 100% du groupe soit ensemble. C’est essentiel. L’essence même c’est le collectif, c’est l’unité, et si on ne l’a pas, ce sera toujours compliqué. Ce ne sera pas facile à Caen, chez toi contre Saint-Etienne… Tous les matches sont compliqués, on le voit […] Après au-delà des occasions qu’on a et qu’on n’a pas su concrétiser, je pense qu’il y a un manque de maturité sur la fin de match. Plutôt que d’aller jouer les coups et aller mettre le deuxième pour les assommer, il y avait un moment où il fallait garder le ballon et se mettre le long des lignes de touche. Je pense à Malcom, s’il n’a pas le coffre pour y aller ou que c’est trop compliqué parce qu’on était relativement loin derrière lui, à un moment tu vas le long de la ligne, au piquet de corner… Il y a une faute sur toi, tu couvres la balle, tu obtiens une touche et tu gagnes du temps […]  Il y a eu des erreurs d’arbitrages dans ce match avec des mauvais choix, ça arrive… Je trouve qu’il faut vraiment qu’on ait plus de maturité dans ces moments-là, surtout. Il faut qu’on soit plus fort, plus costaud. Il faut que ce match serve aux plus jeunes et à l’effectif, pour mûrir encore, et gagner le temps qu’il faut. Quand Benoit Costil prend du temps pour relancer et dégager, ce n’est pas parce que ça l’amuse. Chacun des joueurs doit se dire qu’il peut gagner un peu de temps ici ou là. On a malheureusement fait souvent deux passes, et la troisième on la donnait à l’adversaire. On devait après redéployer de l’énergie pour essayer et faire courir l’équipe adverse. Par moment on l’a bien fait, mais sur la fin de match le petit reproche que j’ai c’est qu’on peut garder plus le ballon et chercher des fautes. Des garçons comme Malcom, Kamano, Nicolas De Préville, ils peuvent aller le long de la ligne. C’était quelque chose qui me marquait, parce que c’était irritant. Vujovic, si tu perdais 1-0 contre lui, ou 2-1, les dix dernières minutes il obtenait 50 coups-francs pour lui, des touches, et tout le monde était content […] C’est positif, certainement. En plus il y avait cette fameuse invincibilité. On peut considérer quand même que sur l’ensemble du match, même si on a pris le point, ce sont deux points de perdus. Parce qu’on le perd à la 94ème et qu’on n’a pas concédé beaucoup d’occasions ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

3
Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
1 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Pinaga JeromeSeb Lili Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Seb Lili
Invité

Il a raison Huard . Malcom nous fait un remake de Ginola version France/Bulgarie 93 ..

Pinaga Jerome
Invité

Oui enfin on était replacé quand même faut pas abusé
Mais bon il aurait dû gardé le ballon au corner

Seb Lili
Invité

C’est ce que je veux dire .