Paul Bernardoni : « Ce passage à Bordeaux m’a construit un mental et même plus »

Paul Bernardoni

Paul Bernardoni

 

De passage sur Canal+, Paul Bernardoni a évoqué sa récente convocation en équipe de France Espoirs. « C’est un bon début de saison pour le moment. A moi de continuer, mais ça récompense un bon début de saison donc j’étais très heureux ».

Car aujourd’hui effectivement, « Paulo » réalise un bon début de saison avec Clermont, et notamment une 5ème place de Ligue 2. « Je ne suis pas surpris, parce qu’on a un groupe de qualité. On ne s’enflamme pas non plus parce qu’on est aussi conscient de nos défauts. On ne se prend pas la tête, on prend les matches les uns après les autres et on verra bien où est-ce que ça nous mène. On a un bon projet de jeu et il faut qu’on continue comme ça […] On a une bonne rigueur défensive. Là, ça fait certains matches où on commence à montrer qu’on est capable de jouer. Maintenant, on voit que les équipes nous attendent, elles viennent moins nous chercher donc ça nous laisse plus de temps pour installer notre jeu. Je pense que notre force, elle est là […] Non, on ne parle pas de la Ligue 1, pas du tout. On est très heureux de ce qui nous arrive. Barragiste ? Pour le moment. Si on est comme ça à la fin de la saison, tant mieux pour nous. Il faut qu’on continue, le chemin est long. Mais pour le moment, c’est vrai qu’on fait un bon début de saison. Il faut continuer ».

Il est également revenu rapidement sur la dernière victoire face à l’AJA. « Oui, une victoire à l’usure, c’est ça. On a mis notre jeu en place tout au long du match mais Auxerre a très bien défendu. Au fur et à mesure du match, on sentait qu’on s’approchait par des centres, par plusieurs actions. Ils ont craqué donc tant mieux pour nous ». 

Avec des résultats collectifs, l’on voit forcément des bonnes performances individuelles du gardien prêté par les Girondins de Bordeaux. A t-il retrouvé ce niveau qui l’a vu éclore à Troyes ? « J’avais vraiment besoin de jouer. Je pense que ça se voit, je m’épanouis vraiment à Clermont. Je ne me prends pas la tête, je prends les matches les uns après les autres. Je prends beaucoup de plaisir. Je progresse de semaine en semaine. Il y a un bon groupe, on vit bien, je suis très heureux ».

Et même si cela ne s’est pas forcément bien passé, le passage à Bordeaux a été une bonne expérience. « Ça a été un passage compliqué mais qui m’a énormément appris comme je l’ai déjà dit auparavant. Je ne regrette pas ce passage à Bordeaux parce que ça m’a construit un mental et même plus. Sincèrement, je pense que si je n’avais pas eu ce passage à Bordeaux, peut être que je n’en serai pas là à Clermont. Il faut tout prendre ».

Enfin, dernière question, qui est son modèle en L1 ? « En Ligue 1, j’aime bien ce que fait Areola. Je le trouve vraiment très, très bon. Subasic fait aussi de belles choses. Après des gardiens comme Anthony Lopes qui sur la régularité au fur et à mesure des saisons… Il y a Reynet que j’ai vraiment trouvé très bon l’an passé. En Europe ? Lloris. Et après des gardiens comme Courtois, Neuer, c’est quand même du très, très lourd ».

 

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des