Grégory Schneider : « Ils communiquent pour que l’on détourne le regard du terrain »

Nicolas de Tavernost

Nicolas de Tavernost

 

Grégory Schneider a donné son avis sur les sorties médiatiques de Jocelyn Gourvennec et Nicolas de Tavernost, concernant l’arbitrage de Monsieur Millot, lors de Bordeaux-Marseille. « Il y a quelque chose qui m’a marqué. Je sens depuis un petit bout de temps, que Bordeaux est dans une séquence où il tire un peu des écrans de fumée. Gourvennec ne parle jamais à la presse, subitement il s’est mis à y parler. C’est une opération de com’ quand vous regardez l’interview de près, que j’ai trouvé assez cynique. Ils sont à trouver des espèces de leurres pour essayer que l’on regarde un peu moins le terrain car depuis qu’ils en ont pris 6 au Parc, ils sont à l’envers. Ils ont fait un vrai match mais je n’ai pas trouvé qu’ils dominaient Marseille. Il y a quelque chose derrière qui me dit que les warnings s’allument. Ils communiquent pour que l’on détourne le regard du terrain ».

 

L’Equipe21

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des