Jocelyn Gourvennec : « L’énergie d’un entraîneur, d’un leader, doit prendre le dessus »

Jocelyn Gourvennec

Jocelyn Gourvennec

 

Des suites des mauvais résultats des Girondins de Bordeaux et donc des doutes des joueurs bordelais, l’entraîneur doute-il lui aussi ? Jocelyn Gourvennec a expliqué que ça ne pouvait être que momentané. « Il peut y avoir une part de doutes, mais c’est toujours momentané. L’énergie d’un entraîneur, d’un leader, doit prendre le dessus. On n’a pas le temps d’être dans des états d’âme. Je suis dans la bagarre en permanence : pour remobiliser un groupe, entretenir une dynamique, faire entendre son discours à l’intérieur, défendre ses choix et emmener tout le monde avec soi […] Pour moi ce n’est pas un effort, j’aime ça. J’ai vraiment retenu ça de mes deux entraîneurs à Nantes, Jean-Claude Suaudeau et Raynald Denoueix. Lorsqu’il y avait des moments difficiles, ils modulaient mais on ne sortait pas d’un axe de travail. C’est salvateur pour un groupe ».

L’Equipe

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des