Rolland Courbis : « On n’a pas un Bordeaux fringuant, mais il y a une coupure internationale… »

Laisser un commentaire