Gaëtan Huard parle de ses souvenirs de Bordeaux-Marseille et de la pression due à l’invincibilité

Laisser un commentaire