Théo Pellenard : « Ils vont devoir eux aussi faire les différences »

Alexandre Mendy et Nicolas De Préville

Alexandre Mendy et Nicolas De Préville

 

L’un des problèmes des Girondins de Bordeaux depuis quelques rencontres se situe au niveau offensif. Interrogé sur la prévisibilité de ses joueurs offensifs, Théo Pellenard expliqua que « c’est à eux de régler ce problème s’ils sont trop prévisibles. Je ne pense pas qu’il faut qu’on se penche sur les individualités, mais sur le collectif avant tout, parce que c’est le collectif qui arrivera à faire notre force. Contre Monaco, on a fait une très bonne première mi-temps et on a eu dix minutes de flottement, qui ont fait qu’on l’a payé cash. Mais je trouvais qu’on avait retrouvé notre solidité défensivement qu’on n’avait pas eue à Amiens. Vraiment, je pense qu’il faut se focaliser sur notre collectif et pas nos individualités […] On pouvait se douter que quand certains joueurs tirent une équipe, à un moment donné, ils ont forcément des baisses de régime à des moments de la saison. Je ne sais pas si on s’est trop reposé sur eux, mais on a des joueurs aussi de qualité devant comme Alex Mendy, Nico De Préville ou Cafú. Ils ont pu faire certaines différences à un moment donné, et ils vont devoir eux aussi faire les différences. Je crois en eux, et je sais que ça va arriver ».

 

Et pour confirmé ce problème offensif, l’exemple du 0 tir cadré à Rennes est donné. « Cela fait surement aussi partie des problèmes. Forcément, si on ne cadre pas… Comme quand on ne tire pas, on ne peut pas marquer non plus. C’est des détails qui font qu’on ne gagne pas les matches en ce moment. A l’entrainement ça se passe plutôt bien. Il y a des moments difficiles dans une saison, on n’arrive pas forcément à trop comprendre pourquoi, sachant qu’à l’entrainement tout se passe bien, tout est bien fait et c’est de qualité. Il faut continuer dans notre axe de travail, pousser un peu plus, et surtout gagner cette confiance qui a su faire notre force à un moment donné ».

 

Pour le latéral des Girondins en tout cas, la trêve a fait du bien. « Cela peut permettre de se vider la tête et tirer un trait sur ce mois-là qui n’a pas été bon, pour repartir de l’avant. Il faut arrêter cette mauvaise phase ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des