Philippe Fargeon : « Le système n’est pas mauvais, si tout le monde fait l’effort, c’est un mouvement »

Philippe Fargeon

Philippe Fargeon

 

Philippe Fargeon estime que quand ça ne va pas forcément bien, il faut d’abord retrouver les bases, avant de penser à développer du beau football. « Quand on est à la recherche de résultats, la priorité ce sont les résultats… Etre beaux et être bon, c’est plus difficile que d’être simplement bon. S’il n’y a pas la manière et qu’on gagne contre Marseille, ce n’est pas trop grave. Après, on a des joueurs capables de faire le spectacle. Ces moments de beauté, on les retrouvera sur un éclat de génie… Il faut revenir sur des bases, oui. Il faut repartir sur des bases solides, moins prendre de risques défensivement, et trouver des solutions devant, que cela joue pour reprendre confiance ».

 

Pour cela, faut-il aussi changer de système ? « C’est toujours délicat. Si vous changez d’animation et que ça ne fonctionne pas… Est-ce que c’est un problème d’organisation sur le terrain ? Est-ce que c’est un problème de concentration ? Humain ? Jocelyn Gourvennec peut le savoir, moi non. Pour certains, cela peut être de se recentrer défensivement, repartir sur une bonne base. Après, ça peut être aussi de demander à nos attaquants de faire un travail de récupération plus important. Le système n’est pas mauvais, si tout le monde fait l’effort. C’est un mouvement. Qu’on joue en 4-3-3 ou en 4-2-4, c’est un mouvement qui doit se faire sur le terrain et qui doit vraiment se suivre. S’il y en a un qui ne fait pas son travail, il met en difficulté l’équipe. C’est à chacun de se dire qu’il doit faire l’effort pour l’autre ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des