Jocelyn Gourvennec : « Dans une période où ça réussit moins, qu’il ne se pose pas 36000 questions, qu’il joue son jeu »

Malcom

Malcom

 

Lors de la conférence de presse d’avant-match, Jocelyn Gourvennec est revenu sur les dernières performances de Malcom« Il a quand même plutôt maintenu un bon niveau de jeu. Après, autour de lui, ça a été moins fluide, moins en mouvement aussi. Il y avait aussi un peu de doute qui s’est installé dans le collectif et forcément que dans la relation entre les uns et les autres, ça a été moins évident, moins fluide. Mais il est toujours en forme. Ses stats et les données que l’on a tous les jours à l’entrainement sont bonnes, voire très bonnes sur le plan de l’intensité et de la répétition des efforts. Là-dessus, lui maintient ça. Il faut simplement, dans une période où ça réussit moins, qu’il ne se pose pas 36000 questions, qu’il joue son jeu. C’est plutôt un garçon insouciant, et qui apporte son dynamisme au collectif. Je le crois capable de garder ce niveau-là ».

 

L’entraîneur bordelais a donc forcément évoqué le sujet de la ‘Malcom-dépendance’. « Je ne pense pas que ce soit ça. Quand vous êtes joueur d’une équipe et que vous entendez ‘il y a Malcom et les autres’, ça ne fait pas plaisir. Au contraire. C’est quelque chose qui doit les stimuler. François Kamano a été très efficace en début de saison par exemple, en termes de buts et de passes. Je n’ai pas trouvé que ça avait été tellement mis en valeur, pourtant ce sont des faits. Ca c’est un exemple. Younousse, qui est aussi un élément important pour nous pour déclencher un certain nombre de choses, a marqué pas mal de buts, là moins, et ça n’a pas été tellement mis en valeur non plus. A chacun d’aller apporter le petit plus qui nous manque pour que le collectif fonctionne mieux. Chaque doit dans son rôle apporter un petit plus pour que l’équipe aille mieux ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des