Théo Pellenard : « Je pense qu’il va falloir qu’on se dise certaines choses »

Théo Pellenard

Théo Pellenard

 

Théo Pellenard a tenté d’expliquer ce qu’il se passait aux Girondins depuis la rencontre face à Paris, où l’équipe n’a plus réussi à gagner une seule rencontre. « C’est vrai qu’on est dans une phase un peu compliquée en ce moment. Je pense qu’il va falloir qu’on arrive à retrouver un peu notre esprit d’équipe qui faisait cette force en début d’année, et essayer de régler les petits problèmes en interne, que ce soit sur le terrain ou en dehors. Je pense qu’il va falloir qu’on se dise certaines choses. Il va falloir qu’on retrouve cet élan […] Le jeu est moins fluide, on est un peu moins compact qu’avant défensivement et cela crée certaines brèches. On a un petit peu moins efficace offensivement et défensivement. Ce sera à nous, au staff et à l’ensemble du club à gérer ce problème. On a un gros match qui arrive contre Marseille, donc raison de plus pour bien bosser et retrouver la victoire ».

 

Le latéral gauche des Girondins refuse de croire que l’équipe doute. « Je ne pense pas qu’il y ait un doute que ce soit installé. Peut-être un petit manque de confiance, qui peut se voir sur des erreurs techniques que l’on ne faisait pas forcément en début d’année. Après, je ne sais pas ce qui a fait dérégler la machine. C’est une succession de match. Le match face au PSG était un match de Gala, et il ne faut pas tout jeter à l’eau. Ça a été un match compliqué là-bas, mais il n’y a pas beaucoup d’équipes qui sont allées leur mettre deux buts. Quand on les regarde encore, ils ont mis 5-0 à Angers, trois au Bayern, pas mal de but… Après c’est vrai que contre Nantes, on devait arracher la victoire et on ne l’a pas fait. Amiens, on a les opportunités et on se fait prendre sur un but où, s’il la tire dix fois, il ne la met jamais. Manque de bol, il la met… On le voit ensuite contre Rennes où avec un peu de malchance, on se met dans l’embarras d’entrée de jeu, mais c’est des faits de jeu… On n’a pas forcément la chance de notre côté et quand tout va mal, généralement ça continue… Il faut travailler pour enrailler ce moment délicat […] Les entames de match ? C’est vrai que tous nos débuts de match étaient un peu poussifs, les équipes venaient souvent nous chercher assez haut. On sait que c’est une chose qu’il faut bosser. C’est un axe de travail pour l’entrainement ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des