Stéphane Martin défend Nicolas De Préville, qui a un jeu qui colle à la volonté du coach

Nicolas de Préville et Stéphane Martin

Nicolas de Préville et Stéphane Martin

 

Interrogé à propos de son achat de l’été au poste d’attaquant, le président girondin Stéphane Martin s’est exprimé sur le manque d’efficacité de Nicolas De Préville. « Sur le poste d’avant-centre, là aussi on apprécie ou pas Nicolas De Préville. Le bilan n’est pas positif, oui, c’est clair. Mais on ne peut pas reprocher au club de ne pas avoir fait l’effort de recruter un numéro 9. C’est un gros recrutement, un gros transfert pour le club, et au moment où on l’a fait, la majorité des analystes et supporters étaient contents.C’est sûr que le début de saison est décevant et lui-même est le premier déçu. Ça n’empêche pas que ça ne fait que trois mois qu’il est là. C’est un joueur qui est extrêmement sérieux, extrêmement professionnel, qui fait tout pour inverser la tendance. C’est sûr qu’aucun but en trois mois, c’est une énorme déception pour lui. Qu’est-ce que vous voulez ? Il y a eu d’autres cas aussi de joueurs qui avaient du mal au début. On espère que ça va aller mieux par la suite. Encore une fois, on n’est pas du tout dans le cas d’un joueur qui aurait pris les choses par dessus la jambe, qui ne serait pas sérieux… Il est le premier aux entraînements, il est très professionnel. Sur le terrain, on ne peut pas lui enlever qu’il se bat. Il faut aussi être patient et attendre que le bilan s’épaississe un peu ».

 

En cruel manque de confiance, l’attaquant bordelais est en plein doute. Mais est-ce réellement une erreur de casting pour le président ? De poste ? « Pour revenir sur ce point, parce que vous évoquez les analystes (Bénarbia, Huard, Dugarry), évidemment qu’on ne remet pas en cause la capacité d’analyses des trois journalistes ou consultants mais je pense qu’aucun des trois a dit que c’était une erreur de casting. Qu’ils ont dit que eux, avec leurs expériences du football, ils auraient fait une utilisation tactique différente c’est possible mais je ne pense pas que Christophe Dugarry ait dit que Nicolas De Préville était un mauvais joueur, au contraire. Je pense que quand on l’a recruté, il a dit au contraire que c’était une marque d’ambition forte de la part du club. Est-ce qu’il doit jouer seul ou pas seul ? C’est un profil de numéro 9. Evidemment ce n’est pas le numéro 9 d’1m90 qui va rester dans la surface mais là aussi, ce n’est pas la philosophie de jeu du coach. C’est un numéro 9 qui participe au jeu, qui est vivant. Il y a beaucoup d’équipes qui jouent avec ce type de numéro 9 aussi. Quand on commence à entendre que ce n’est pas un vrai numéro 9, moi je ne sais pas ce que ça veut dire un vrai numéro 9. Il y a beaucoup de clubs, notamment en Espagne, qui jouent avec ce profil et qui performant bien. Après qu’il y ait des commentateurs, des consultants qui considèrent qu’il serait mieux utilisé dans un autre schéma, c’est leur droit mais je ne pense pas que, y compris les trois que vous évoquez, ils remettent en cause le niveau de Nicolas De Préville ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

1
Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Bradou33 Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Bradou33
Membre
Bradou33

Entre médiocre, ont se sert les coudes…