Didier Tholot : « On a toujours dit qu’il fallait bosser plus, moi je suis à l’inverse, laisser les joueurs tranquilles… »

Didier Tholot

Didier Tholot

 

Comment un entraîneur doit réagir pour relancer la machine quand il y a une mauvaise série en cours ? Un coach justement a répondu à cette question, il s’agit de l’ancien joueur des Girondins, Didier Tholot« C’est propre à chaque entraineur, mais on a toujours dit qu’il fallait bosser un peu plus quand il y avait des périodes de doute, de non résultats. Moi, je suis un peu à l’inverse. Il faut retrouver le plaisir, et ça se retrouve à l’entrainement, par des discussions. Puis peut-être en allégeant un programme, en laissant les joueurs un peu tranquilles deux jours pour évacuer, afin de partir sur de nouvelles bases. Plus on met une charge de travail dans ce moment-là… Les joueurs doutent déjà, sont dans une situation d’échec, et en remettant une charge là-dessus, le cerveau n’aime pas trop […] Il y a forcément une réflexion de l’entraineur aussi, une certaine analyse de ce qui a été fait avant, en essayant de trouver les leviers, les solutions… On a trop tendance à trop vouloir bouleverser quand c’est comme ça, changer beaucoup de joueurs, de positions… Il faut garder une certaine logique parce que ce qui a été fait avant était juste, il y avait des résultats. Il y a des petits indices qui font qu’à un moment ça tourne un peu moins bien […] Une défaite contre Paris 6-2 peut être un déclencheur. Il y a aussi que Bordeaux avait pas mal de réussite en début de saison, elle fuit un peu, là… J’ai vu des gestes un peu moins fluides, des passes en faisant un petit contrôle donc cela crée un temps de retard. Il faut travailler sur ça, libérer les têtes, et essayer de continuer dans la logique de travail ».

 

Le groupe doit-il se refermer sur lui-même dans ces périodes ? « La solidarité d’un club, du Président aux joueurs, c’est important. Se refermer, je ne pense pas, mais discuter, travailler… Je trouve que c’est très valorisant aussi pour un entraineur parce que quand ça marche bien, tout est facile, vous alignez vos joueurs. Pour un entraineur, quand ça part un peu moins bien, il faut trouver les leviers, les solutions, et c’est là le vrai travail d’un entraineur ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

1
Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Theo Seroussi Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Theo Seroussi
Invité

Matthieu