Philippe Fargeon : « On a l’impression que ce ballon brûle, ils sont dans la torpeur »

2017-02-20 21_29_01-Philippe Fargeon – YouTube

2017-02-20 21_29_01-Philippe Fargeon – YouTube

 

Philippe Fargeon a tenté d’expliqué la mauvaise série des Girondins de Bordeaux qui n’ont plus gagné depuis trop longtemps. Il s’agit pour l’ancien attaquant du FCGB d’un gros manque de confiance. « On est dans une phase de perte de confiance totale. On n’est pas bien, pas en confiance. On a l’impression que personne n’a envie de ce ballon, que ce ballon brûle. Le système de jeu n’est pas remis en cause, ce sont les joueurs qui sont dans la torpeur de prendre ce ballon. Ils sont inhibés, on a peur de prendre ces responsabilités. Le porteur du ballon n’a aucune solution ou très peu. C’est vraiment un manque de confiance, depuis ce fameux match de Paris. C’est chaque match en fait, et ça s’enchaine, et les mauvais résultats font que ce n’est pas comme ça qu’on sortira de cette torpeur […] On n’a pas de demandes de ballons… On a fait beaucoup de fautes contre Rennes, donc il y a de l’envie, mais elle est maladroite. C’est de la maladresse parce qu’on peut avoir deux cartons rouges, voire trois ».

 

Ça, d’accord, mais alors comment s’en sortir ? « Marseille peut être un déclic, mais on a cette chance d’avoir une trêve. Dans une période comme ça, il faut se retrouver. On doit avoir une organisation pour que les joueurs se retrouvent un peu entre eux, peut-être en dehors du contexte des Girondins. Ça me semble logique de faire quelque chose comme ça pour retrouver confiance. Entre eux, avec le staff, en dehors des Girondins… Un week-end sur le Bassin, c’est peut-être une des solutions. Pour se retrouver, pour reprendre confiance, pour voir que celui qui est à côté de vous a les mêmes envies que vous, les mêmes ambitions… Je ne suis pas sûr que ce soit bien de tendre cette équipe, au contraire. Il n’y a pas besoin de se voir entre quatre yeux. Il n’y a pas un, deux fautifs, ou quelqu’un qui ne fait pas les efforts […] Il faut retrouver la joie de jouer, reprendre confiance, et conscience que c’est un métier magnifique. Le plaisir de jeu apportera le plaisir de rejouer. Je ne dis pas qu’ils n’ont pas envie, je dis qu’ils ont peur d’avoir envie […] On a l’impression qu’on a peur de jouer, donc il faut sortir du contexte du football, retrouver le plaisir ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des