Marc Planus : « M6 ne m’a rien proposé, mais je n’aurais pas été un mouton dans le Château »

Marc Planus observateur

Marc Planus observateur

 

Marc Planus était de retour sur le devant la scène, avec ce tirage de Coupe de la ligue à la marie de Bordeaux. L’ancien joueur des Girondins, qui a arrêté sa carrière à 33 ans, aurait pu continuer dans le football mais il avait une autre passion, l’architecture. Son choix aurait pu se porter sur un rôle d’Ambassadeur du FCGB, mais rien ne lui a été proposé par le club. « Je n’ai jamais caché que j’avais une autre passion que le football dans la vie. Tout le monde était au courant. J’avais besoin aussi de changer de milieu, de rythme de vie. Je voulais me lancer le défi de repartir à zéro quelque part. Après, M6 n’a pas forcément proposé quelque chose pour que je continue (aux Girondins). Maintenant, je n’étais en attente de rien. Je pense que les gens connaissaient mon caractère, je n’aurais pas été un mouton dans le Château, ça s’est sûr. J’ai mes idées. Ce que je peux dire, c’est que j’ai la prétention de connaitre les hommes, et on avait fait le tour. J’en parlais avec Leonard Specht, qui a quitté pendant vingt ans le milieu du football pour y revenir. Il me dit que certainement, ça reviendra. Ce sera demain, dans dix ans… C’est sûr que je n’ai pas choisi le chemin plus facile parce qu’en ne continuant pas dans le milieu du football – où j’aurais pu rentrer par la grande porte – je rentrerai maintenant par une porte microscopique. J’en suis conscient, les portes seront fermées. Mais ça ne me fait pas peur. Si les gens ont besoin de moi, ils savent où j’habite. Le fait que Jean-Louis (Triaud) soit parti, une grande partie de mon histoire est partie avec. Il ne faut pas le nier. Si on m’avait proposé par exemple d’être ambassadeur du club, j’aurais essayé au moins l’aventure. Je ne dis pas que ça aurait été une réussite, loin de là, je dis juste que j’aurais essayé. Mais ça n’a pas été le cas, je ne dois rien à M6 et M6 ne me doit rien. On se croise, on se dit bonjour. Et si un jour ils ont besoin de moi, ils savent où frapper ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des