Julien Coubert raconte son pire souvenir en tant que speaker des Girondins

Julien Courbet

Julien Courbet

 

De passage sur l’émission radio qui se nomme « Y’a pas Péno », l’ancien speaker des Girondins Julien Courbet a livré une anecdote assez cocasse de ses années dans le stade bordelais. « C’est un très mauvais souvenir pour moi. J’ai des lunettes comme vous le savez et ce jour là en allant au stade, je suis speaker, et je casse mes lunettes juste avant. J’ai notamment eu la chance d’être speaker lors de l’épopée en finale contre le Bayern. Ce jour-là, je vais dans la cabine des speakers tout en haut avec mes lunettes cassées. J’arrive et je dis à celui qui s’occupe de la sono, qu’il me dise à chaque fois qu’il y a un changement à annoncer car je ne vois rien. Et ce con, car il n’y a pas d’autres mots, à un moment donné il y a un changement, je lui demande ce qu’il se passe, et il me tend un post-it. Moi je ne prends même pas le temps de le lire, et je commence à annoncer le changement – en disant n’importe quoi, je ne m’en souviens plus – : « sortie du numéro 14, Dupont, et entrée du numéro 13 Sindbad le Marin ». Les personnes du stade commencent à me siffler, j’ai été convoqué par Claude Bez, enfin la totale. A la seconde où il m’a fait cette blague, il a compris que ce ne serait plus pareil entre nous ».

 

Retranscription Girondins4Ever

 

2
Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Quentin FalconDiego Parlange Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Quentin Falcon
Invité

coubert lol

Diego Parlange
Invité

Courbet plutôt