Christophe Revel : « Si Bordeaux perd, je sais que Benoît sera triste »

Benoit Costil

Benoit Costil

Benoît Costil va retrouver son ancien club Rennes ce vendredi et qui mieux que Christophe Revel pouvait parler de ces retrouvailles. « Je pense qu’il va vraiment être content de revenir au Roazhon Park. Il va aussi avoir à cœur de faire un gros match, pour que les gens ici gardent l’image qu’ils ont de lui. Ça ne va pas être un Benoît diminué émotionnellement, au contraire. C’est un stade où il se sent parfaitement bien, où il se sent chez lui. Il va donc plutôt y être à l’aise, détendu et bien dans ses baskets. Il n’est pas émotif, mais il s’investit émotionnellement partout où il va. Il n’est pas resté longtemps à Vannes, mais les gens l’ont aimé. Il a également laissé un bon souvenir à Sedan [2009-2011], idem à Rennes. Le connaissant, il va s’investir spontanément à Bordeaux, parce que c’est sa nature. Ce n’est pas un mercenaire ! Le Stade Rennais représente quelque chose d’important à ses yeux, mais vous verrez qu’une fois son aventure bordelaise terminée, il aura la même nostalgie […] Que le meilleur gagne vendredi. Vu que ça reste ma spécialité, je serai forcément plus attentif à la prestation des deux gardiens. Si Bordeaux perd, je sais que Benoît sera triste… À la rigueur, il faudrait un match nul, un bon 0-0 avec des arrêts de gardien des deux côtés. Comme ça, je serai satisfait (sourire). En tout cas, je vais arriver en avance pour pouvoir me positionner assez tôt, et ainsi assister à l’échauffement. Je n’avais pas forcément prévu de voir ce match-là dans les tribunes, mais l’avantage, c’est que je vais le vivre paisiblement avec ma galette-saucisse et ma bière sans alcool… C’est un vrai changement pour moi, quand même (rires) ! ».

 

20minutes

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des