Matthieu Chalmé : « On progresse journée après journée. On va devenir l’équipe à battre »

Matthieu Chalme

 

Matthieu Chalmé et la réserve des Girondins de Bordeaux, se sont imposés ce week-end à domicile face au dernier du championnat, Chauray, sur le score de 2-0. L’entraîneur adjoint et ancien latéral droit bordelais, a expliqué sur quoi il avait mis l’accent quand on joue contre la lanterne rouge. « Sur le relâchement tout simplement. Sur certains matches, on n’a pas de doutes sur la motivation des garçons et sur d’autres on peut les mettre en alerte sur ça, sur un relâchement, sur un manque de motivation. Forcément, quand on est relâché, il n’y a pas la motivation spécialement qui est là, on fait des choses très moyennes. Par moment, c’est ce que j’ai ressenti sur la première mi-temps, sur des passes que nous n’avons pas l’habitude de faire, sur l’investissement… Les garçons ont su réagir correctement. Ils ont eu un petit rappel à l’ordre à la mi-temps très tranquillement. Même si la première mi-temps n’a pas été mauvaise, elle n’a pas été bonne non plus, il faut être réaliste. Ce qui est important, c’est la réaction des garçons. On peut avoir les meilleurs discours du monde… Voilà, je n’ai pas été très satisfait et je m’attendais à mieux de leur part malgré les conditions et le match compliqué. On me l’a rappelé aussi, que c’était bien d’être exigeant, mais que aussi le contexte pouvait être compliqué. Et malgré la difficulté du terrain, et le discours à la mi-temps, les garçons ont su relever la tête. Ça prouve que c’est une groupe qui est intéressant, qui a toujours envie de progresser, de répondre présent. Et c’est vraiment ça que j’ai trouvé très positif sur ce match-là […] Ce n’est jamais facile de jouer contre une équipe qui est dernière, forcément parce qu’elle a un état d’esprit conquérant pour pouvoir se sortir de là. Nous, on sortait de bons résultats. Il ne fallait pas avoir un relâchement des joueurs et je trouve que l’équipe a répondu présent dans ce match-là même si on a manqué de simplicité et de conviction en première mi-temps. C’était plutôt correct mais on pouvait mieux faire malgré un terrain très difficile. J’ai trouvé qu’on a fait une très bonne seconde période avec du jeu, des occasions, deux buts coup sur coup qui ont tué le match. J’ai trouvé des garçons investis. C’est toujours bon d’enchaîner des victoires. C’est le cas et le contenu est plutôt bon. On progresse journée après journée. On va devenir l’équipe à battre. Déjà que c’est compliqué parce que nous sommes les Girondins de Bordeaux, que tout le monde veut essayer de gagner les Girondins et qu’il y a une motivation supplémentaire… En plus d’être premier, ça fait une double opportunité de vouloir nous battre. C’est bien, ça apprend aux garçons à gérer certaines émotions aussi. On va voir s’ils ont le mental pour pouvoir résister à cette pression qui est plutôt bonne et intéressante pour nos garçons ».

Le risque est évidemment de prendre le match à la légère. « C’est le risque. Ça m’est arrivé en Ligue 1 et je ne vois pas pourquoi des jeunes garçons de 16, 17, 18 ans, ça ne peut pas leur arriver en National 3. C’est le danger permanent. Ils ne sont pas dans cet état d’esprit spécialement. Maintenant, c’est humain d’avoir ce genres d’attitudes. On essaye justement de les maintenir éveillés par rapport à toutes les difficultés qu’il y a au haut niveau. Quand on joue contre Saint-Etienne, Marseille, Paris, Monaco ou quand on joue contre Metz, Troyes, Amiens, des équipes moins huppées, les trois points sont aussi importants, voire plus des fois. On les compare un petit peu au haut niveau pour justement leur dire que tous les matches sont importants, sont bons à jouer, que c’est un apprentissage intéressant pour eux ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Laisser un commentaire