Benoit Costil : « Les crises, ce sont de grands mots, de grandes phrases… Parfois, on aime semer la zizanie »

Benoit Costil

 

La défaite contre Monaco étant désormais du passé, le portier bordelais Benoit Costil a été questionné au sujet des solutions pour se sortir de ce contexte délicat. « Si vous avez la solution, vous pouvez me la donner. Il n’y a qu’une chose, le travail. Garder confiance et avancer. Bien évidemment qu’il y a des choses à améliorer mais il ne faut pas non plus tout dramatiser. Il faut se réfugier dans le travail dès lundi, puis essayer d’aller gagner à Rennes ».

 

Il a ensuite enchaîné sur la motivation de ses partenaires et le rôles de certains joueurs, en appuyant sur la capacité de réaction des cadres, mais pas que. « Pas que des cadres. Il y a l’envie de tout un groupe de relever la tête. Ça fait quatre matches qu’on ne gagne pas. On aurait préféré autre chose mais il faut faire avec. Il n’y a pas le choix. On va repartir au combat. Et il faut dès lundi regarder devant et aller à Rennes pour gagner. On regarde tous le classement à un moment donné. Je vous le dis sincèrement, je ne l’ai pas vu ce soir, en plus les matches ne sont pas joués. Je le regarderai ce soir si je regarde du foot ce soir parce que je n’ai peut-être pas envie d’en regarder. On le regardera. Après il y a le classement, et il y a le contenu. Des fois on est bien, des fois non, on travaille. Nous sommes des gens qui travaillons. On prépare les matches, par rapport à l’adversaire, à nos qualités. Nous ne sommes pas des touristes. On travaille. La crise ? Je ne sais pas. Vous avez pu voir ce soir que les supporters ont manifesté leur mécontentement tout en nous encourageant à la fin. Il y avait encore du monde ce soir au stade, les supporters étaient derrière nous. Vous savez, c’est bien des fois de ne pas tout dramatiser. Travaillons, gardons notre philosophie et un jour ça va nous sourire. Il faut que ça sourisse vite […] Les crises, ce sont de grands mots, de grandes phrases… Parfois, on aime semer la zizanie en disant qu’il y a une crise mais en interne, je ne vois pas où est la crise. En interne, il y a de la déception, de la frustration et une volonté de mieux faire sur ces trois, quatre derniers matches ».

 

Afin de se projeter vers l’avant, il a aussi évoqué le prochain match de son équipe, face au Stade Rennais, qui aura forcément une saveur particulière pour lui. « En ce qui concerne mon cas personnel, très sincèrement, il est complètement secondaire. Ce qui compte, c’est qu’on reparte de l’avant et qu’on mette tout en œuvre pour aller gagner à Rennes. Ça sera un match très difficile, comme les 38 journées de ce championnat sont difficiles quelque soit l’adversaire ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

 

21
Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
18 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
11 Comment authors
Gaetan MoquayFabien ChauveauP-baptiste CormeryWyatt Fonzynamaste Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Fabien Chauveau
Invité

Bosse bien!!! Je compte sur toi mon fillot

P-baptiste Cormery
Invité

On a pas commencé

Fabien Chauveau
Invité

Ha ouai? Je savais pas que c’était un groupe public…
Comment se passe l’apéro alors?

P-baptiste Cormery
Invité

Non non je ne suis pas dans le groupe

Fabien Chauveau
Invité

L’autre, il s’est mis dans le groupe UNIQUEMENT pour me faire chier!!! Tu pousses le bouchon UN PEU TROP LOINNNN Maurice!!!

Gaetan Moquay
Invité

Regard combien de fois il nous sauve

P-baptiste Cormery
Invité

Je suis né pour t’emmerder

Fabien Chauveau
Invité

Ta gueule toi, qu’est-ce tu branles ici??? Conno!

P-baptiste Cormery
Invité

Mais tu peux pas partir tout simplement plutôt que de nous faire iech

Wyatt Fonzy
Invité

Le mot crise vient surtout dans les grand club nous on ne connaît plus ce mot crise depuis un moment car nous sommes devenus un club lambda au fil du temps à force d’avoir des dirigeants et des joueurs qui sortent ce genre de discours