Stéphane Martin : « On ne peut pas viser l’Europe si, sur nos temps faibles, on a le niveau du National »

Stéphane Martin

 

Questionné à propos de la réaction de l’actionnaire Nicolas De Tavernost suite à la défaite de Bordeaux conte Amiens (1-0), Stéphane Martin a glissé une anecdote de leur appel. « Il faut que je vérifie que je ne suis pas sur écoute. On s’appelle après tous les matches et c’est vrai qu’il était déçu, mais comment ne pas l’être ? Il n’y a rien qui est sorti de l’ordinaire ».

Pour en revenir au terrain, le président girondin est revenu sur cette dernière défaite, en commentant le début de saison de ses recrues, et a parlé de revanche contre Monaco en fin d’après-midi. « On leur fait confiance pour rectifier le tir. Vu le calendrier qui nous attend, ils ont intérêt parce que sinon on peut prendre cher. Ni la malchance ni le fait qu’Amiens aurait fait un grand match. Il n’y a rien de positif. […] Lerager ? Une bonne surprise en début de saison, ça l’est un peu moins en ce moment. Cafu et De Préville ? Ils ne sont pas là où on les attendait. À Amiens, c’était un problème global. Ce n’est pas un joueur en particulier qui a failli. Mais le management ne peut pas faire grand-chose si les consignes ne sont pas respectées. Il est en réflexion permanente, ce n’est pas un coach qui s’endort…On n’a pas bâti cette équipe pour perdre de la manière dont on a perdu contre Amiens. C’est très nettement insuffisant par rapport à ce qu’on cherche. On ne peut pas viser l’Europe si, sur nos temps faibles, on a le niveau du National. Les joueurs se doivent une revanche ».

 

L’Equipe

 

9
Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
7 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
8 Comment authors
Albanovic GirondinsJean RobertFabien AguileraOlivier QueilleAlexandre Béreaud Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jean Robert
Invité

A savoir s’il sait ce qu’est le national…;c’est un businessman qui ne connaissiat rien au foot quand il est arrivé.

Albanovic Girondins
Invité

Lol footix

Fabien Aguilera
Invité

Au moins il dit les choses et heureusement qu’on ne joue pas l’Europe cette année.

Alexandre Béreaud
Invité

Je le sens bien ce président il prend conscience qu’il va falloir renforcer l’équipe, il à l’air de prendre plus de risques que Triaud..
Ce sont deux présidents différents..

Olivier Queille
Invité

Ca fait plaisir de voir notre président dire ca ca change par rapport à triaud mm si j ai bcp de respect pour ce monsieur

Viviane Mouraud
Invité

Ils faut qu’ils fassent des efforts vu leur salaire

Laurent Vicenty
Invité

…et sur nos temps forts le niveau L2….

Albanovic Girondins
Invité

Blaireau

Ilian Brahimi
Invité

Il a raison clairement