Didier Tholot : « Aujourd’hui, il y a en priorité le réseau et la communication, et après les compétences »

Didier Tholot

 

Depuis plusieurs jours, Didier Tholot répond à de nombreuses sollicitations des médias. L’ancien attaquant des Girondins de Bordeaux s’est même créé un compte Twitter. Aujourd’hui, il considère qu’il faut se vendre par le biais de la communication, lui qui est à la recherche d’un poste d’entraîneur. « Aujourd’hui, c’est un petit peu ce qui a changé, même par rapport aux jeunes joueurs : le côté communication est très important. J’ai certainement négligé ce côté-là, mais je le fais parce que ça me fait plaisir aussi, parce qu’on parle football et qu’on passe de bons moments. Mais c’est sûr qu’il faut être beaucoup plus présent […] Il faut avoir un réseau… Aujourd’hui, il y a en priorité le réseau et la communication, et après les compétences. A un moment donné, c’était d’abord les compétences. Il faut faire partie d’un réseaux aujourd’hui pour avoir la possibilité d’accrocher des places ».

 

Et l’on sent bien que Didier ne comprend pas qu’un club en Ligue 1 ne lui ait pas donné encore sa chance, lui qui a déjà pourtant prouvé ailleurs, en Suisse par exemple. « Je ne vais pas me survendre. Je veux qu’on parle un peu de moi mais… Je n’ai pas l’habitude de regretter beaucoup de choses, mais qu’on ne puisse pas être attiré par rapport à ce que j’ai fait… Aujourd’hui – et ce n’est pas du tout prétentieux parce que je ne le suis pas – quand on regarde en Ligue 2 voire en Ligue 1, je ne suis pas sûr qu’il y ait autant d’entraineurs qui aient une participation en Ligue Europa, qui aient gagné deux finales de Coupes. Que ce soit coup française ou suisse, pour moi c’est exactement la même chose parce que vous jouez devant 60000 personnes… Je ne suis pas l’entraineur qui a gagné une coupe du District… ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des