Didier Tholot : « Continuer ma passion, parce que c’est quelque chose que j’ai dans les tripes »

Didier Tholot

Didier Tholot

 

A la recherche d’un poste d’entraîneur, Didier Tholot est surtout à la recherche d’un projet. « Je ne prendrais pas n’importe quoi. Aujourd’hui, je ne suis vraiment pas en train de regarder… On a tous besoin de bien gagner sa vie pour être bien, mais ce n’est pas le plus important. Bien sûr que j’ai envie d’évoluer au très haut niveau, mais on peut aussi tomber sur un projet de construction. Je prends l’exemple d’Amiens, de Rodez… On sent les choses de l’extérieur où il peut se passer quelque chose. J’ai besoin d’être avec des gens qui y croient, et qui sont capables de monter quelque chose pour faire grandir le club, de gravir les échelons et jouer le plus haut possible. Après, si je ne suis pas obligé de passer par ces étapes-là et que je trouve quelque chose de plus haut, que ce soit en France ou à l’étranger… Il y a des championnats qui sont aussi culturellement intéressants. La Chine, il y a quelque chose qui est en train de se construire, en train d’évoluer. On compare souvent la Chine avec les Emirats en disant que les joueurs ou les entraîneurs vont là-bas pour l’argent. Oui, il y a l’argent, mais si vous faites un parallèle entre les deux, en Chine il y a des structures, du public, la passion… Le football c’est aussi ça, avoir des spectateurs. Vous allez aux Emirats, vous allez jouer devant trente spectateurs. Pour moi, cela ne fait pas partie du football. Je cherche quelque chose pour continuer ma passion, parce que c’est quelque chose que j’ai dans les tripes. Je ne continuerais pas à n’importe quelles conditions. Donc cela veut dire que je prends le temps, c’est un risque, mais voilà. Je reviens dans la région, je vais m’installer ici. Il y a les Girondins à côté, je vais aller le voir, j’ai d’autres occupations. Je vais voir et regarder beaucoup de matches. Je me dis aussi que je suis quelqu’un de sérieux et de passionné, et que je vais trouver quelque chose qui correspondra à ce que je veux ».

 

Ce pourrait être en « Ligue 2, Ligue 1… Un challenge, avec quelque chose de cohérent me plairait ». Et qu’il y ait un feeling, un côté humain dans cette nouvelle aventure. « C’est important parce que je pense que si on veut travailler dans les meilleures conditions possibles et qu’on veut donner le maximum, c’est une donnée importante ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des