Didier Tholot : « J’ai un peu de difficultés parce que je ne suis pas quelqu’un qui court après les médias »

Didier Tholot

 

Didier Tholot, aujourd’hui entraîneur, est revenue sur sa carrière qui n’est pas encore terminée. « Elle a été jalonnée par rapport à ce que je pouvais ressentir et faire. Je ne me suis jamais accroché aux branches. Quand j’ai senti que ce n’était plus le moment, j’ai trouvé un accord pour partir. Ce qui n’est pas forcément médiatiquement très bon pour moi (sourire). Finalement, quand il y a une séparation, on a toujours l’impression que c’est le club qui vire l’entraineur. J’ai eu une autre opportunité avec Bastia en étant adjoint de Claude Makélélé, on m’a proposé le poste après qu’on lui ait demandé de plier bagages. Dans la mesure où j’étais venu avec lui, et où c’était ma seule expérience en tant qu’adjoint, j’ai préféré être en phase avec mes baskets et partir avec lui. Ce n’est pas forcément courant dans le football. Aujourd’hui, j’ai un peu de difficultés parce que je ne suis pas quelqu’un qui court après les médias et qui saute sur n’importe quelle opportunité. Mais c’est ma façon d’être et je ne vais pas changer ».

 

Et justement, cette fonction de numéro 2 ? « Ce n’est pas du tout le même rôle. J’ai été pris un peu entre deux feux en faisant beaucoup d’entrainements, et en n’ayant pas ce pouvoir de vraiment dire les choses […] C’est une très bonne expérience, mais je reste dans ma façon de vouloir manager, et je préfère être dans un club moins important et être numéro 1 ».

 

Bastia, depuis, est descendu bien bas. Une situation que l’on pouvait presque prévoir… « Ça m’emmerde un peu qu’ils ne soient plus là parce qu’il y a une façon, une ferveur, vraiment quelque chose. On vit le football pour ça. Dans un second temps, à un moment donné, quand tu fais un peu n’importe quoi, ça te tombe dessus. Dans la manière d’aborder les choses et de concevoir le financier et l’humain, c’était prévisible, mais sans penser que Bastia descende aussi bas ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des