Christophe Pélissier : « On est allé les chercher haut, on a osé, on les a affrontés les yeux dans les yeux »

bandicam 2017-10-21 20-21-57-696

 

Christophe Pélissier, l’entraîneur du Amiens SC, a décrypté de manière complète la victoire de son équipe au Havre, face aux Girondins de Bordeaux. « Le contenu nous permet d’être très satisfait, au-delà du plan comptable. Les joueurs avaient besoin de se rassurer. On a battu, il ne faut pas l’oublier, une équipe de Bordeaux qui pour moi fait partie de 4-5 grosses écuries de ce championnat. Les joueurs ont mis une très grosse intensité dès le début du match […] Les joueurs peuvent être fiers d’eux. On a vu une équipe qui a pris ce match à bras le corps […] Chaque fois que l’on gagne, c’est parce que l’adversaire n’est pas bon… Nous, on ne s’occupe pas de l’adversaire. Notre plan de jeu était de les mettre en difficulté. On y est arrivé. Alors, est-ce que c’est Bordeaux qui n’a pas été bon, et nous qui avons été bons, j’ai la faiblesse de croire que c’est nous qui avons été performants […] Quand on met une telle intensité dans les trente premières minutes et qu’on ne marque pas face à une équipe comme Bordeaux, on se dit qu’on va être punis. Les équipes de très haut niveau comme Bordeaux savent punir l’adversaire. Il y a cette crainte, c’est pour ça qu’à la mi-temps on a recadré, resitué des positionnements […] Je retiens aussi la solidarité parce qu’une fois qu’on a ouvert le score, Bordeaux a poussé, et on a vu des joueurs d’Amiens qui se démultipliaient pour faire front […] Si on ne concède pas d’occasions contre Bordeaux, c’est que voilà… Je n’ai pas trouvé qu’on avait concédé beaucoup d’occasions, au contraire. Contre Bordeaux, si on doit faire le cumul des occasions, je pense qu’on est supérieurs à eux, notamment sur la première demi-heure […] On est allé les chercher haut, on a osé. On affrontait Bordeaux, on n’a pas été craintifs, on est allé les chercher, on a défendu. On s’est quelques fois déséquilibré mais c’était une demande de ma part parce que je trouvais qu’on était un peu scolaires sur le plan offensif, que tout le monde respectait très bien les consignes mais qu’on avait du mal à se lâcher. Il fallait quelques fois accepter de se déséquilibrer. Et je le répète, c’est une victoire contre Bordeaux quand même, il ne faut pas l’oublier. On a entendu beaucoup de choses après avoir battu Nice, qu’on les avait battus parce qu’ils n’étaient pas bons, qu’ils étaient fatigués. Ce soir on bat Bordeaux qui est un gros du championnat et qui avait annoncé qu’ils voulaient récupérer les trois points perdus contre Nantes. On les a affrontés les yeux dans les yeux et ça tourne en notre faveur ».

 

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des