Benoît Costil : « Si je me mets à la place du sélectionneur, je ne me prends pas non plus »

Alphonse Aréola

En concurrence pour une éventuelle place de 3ème gardien en équipe de France avec Alphone Aréola, même si le gardien parisien semble avoir pris une longueur d’avance et avoir les préférences du sélectionneur français, Benoît Costil a dit tout le bien qu’il pensait du joueur gardien parisien. « C’est difficile la concurrence. Alphonse est excellent depuis le début de saison et il avait besoin aussi de ressortir cette confiance de l’entraineur et de l’environnement. Et au bout d’un moment les qualités ressortent. Aujourd’hui il est hyper performant, et pourvu que ça dure. Il parle sur le terrain […] Très clairement la Coupe du Monde ça va être difficile. Quand on est joueur, il faut être lucide, ne pas se voiler la face. Une hiérarchie est établie, ils sont tous dans de grands clubs, ils sont performants… Je ne vais pas être fâché. Si je me mets à la place du sélectionneur, je ne me prends pas non plus. Après, je n’ai pas dit mon dernier mot, je vais travailler. Cela ne m’a pas empêché d’être déçu la première fois où je n’ai pas été appelé, parce que j’avais l’habitude d’y être. Mais il n’y a pas de problème ».

Canal+

Retranscription Girondins4Ever

Laisser un commentaire