Benoit Costil : « Avec Rennes, je trouvais qu’il n’y avait pas grand monde, ça faisait vite creux »

Stade Matmut Atlantique

 

Lorsqu’il est arrivé aux Girondins, Benoit Costil vivait à l’hôtel. Concernant la partie diététique, il explique que « ça, c’était l’aspect le plus compliqué à gérer. C’est un self, c’est bon, mais ce n’est pas de la nourriture de sportif. Du coup, le midi et le soir, c’était souvent les mêmes choses. C’était l’aspect le plus difficile. J’ai quelques personnes qui m’ont accueilli chez eux, je pense notamment à Patrick Leugueun, que j’ai connu à Vannes, qui m’a invité quelques fois à manger. Parfois j’allais manger des sushis… Il fallait sortir un peu de l’hôtel. C’est vrai que de ce côté-là, ce n’était pas très agréable ».

 

Notre portier raconte aussi qu’il n’a pas été surpris par grand chose lors de son arrivée, mis à part peut être l’ambiance dans le stade. « J’avais quand même une bonne vision du club, c’est un club que l’on connaît même si on n’y joue pas. Après, j’avais peut-être un avis négatif sur quelque chose, qui est beaucoup plus positif maintenant. C’est lorsque j’étais venu jouer avec Rennes au nouveau stade, je trouvais qu’il n’y avait pas grand monde, ça faisait vite creux. Plus ça va, et en y jouant, je me dis qu’il y a quand même du bruit, du monde, le stade est grand… Donc il y a quand même du bruit ».

 

Enfin, il est revenu également sur les raisons de sa signature aux Girondins. « Ce qui m’a poussé à signer ici, c’est plusieurs choses. Je voulais un coach qui soit dans la continuité de Christian Gourcuff. Avec Jocelyn Gourvennec, j’ai estimé que c’était le profil idéal humainement et sportivement. Je trouvais aussi que l’équipe était sur une phase ascendante, avec une grosse marge de progression encore. Je me suis alors dit que c’était un club et une équipe qui allaient encore évoluer. Il y avait aussi un rapport avec la sélection, je me suis dit que ça me donnerait plus de chances d’éventuellement être dans la liste. Et après, c’est un grand club, un club prestigieux, qui a des titres. Tout ça a fait que je suis venu aux Girondins ».

 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des