Jocelyn Gourvennec : « Quand je ne suis pas satisfait d’eux, ils le savent. Quand je suis satisfait aussi »

Jocelyn Gourvennec

 

Jocelyn Gourvennec s’est longuement épanché sur ses choix depuis le début de saison interpellant les journalistes sur son métier qui n’était pas le même que le sien. « Les choix, il n’y a qu’après si on sait si ce sont les bons, ou les mauvais. Vous commentez les choix de l’entraineur une fois que les matches sont terminés, c’est votre métier (sourire). Moi j’ai des éléments sur le match qui viennent de se passer, plus les semaines d’entraînements, qui sont importantes. Et voilà… François est devenu père de famille dans la semaine, il a lâché un peu de jus, j’ai hésité à le faire démarrer. Bon, il y a des éléments comme ça qui font qu’un joueur peut être un peu moins bien parfois. Il y a souvent des éléments de réponses. On est rarement dans l’inconnue, chez les uns et chez les autres. Après, l’essentiel c’est qu’on ait une continuité, un axe et qu’on le garde. Je crois qu’on est là-dedans […] Je fais le point régulièrement avec les joueurs. Quand je ne suis pas totalement satisfait d’eux, ils le savent. Quand je suis satisfait aussi. On peut faire des constats à l’instant T sur un match, l’important c’est d’avoir de la continuité. Heureusement qu’un joueur peut rater un match de temps en temps. Ce qui est problématique, c’est quand un joueur n’est pas performant sur la durée. On ne peut pas dire d’un côté aux joueurs ‘tentez des choses, soyez créatifs, prenez des risques offensivement’, et quand ça ne marche pas revenir sur ce que vous avez dit et mettre en doute la forme du moment du joueur. Il faut accompagner les joueurs, ils ont le droit de se tromper et de rater des matches. Ce qui est important c’est que ça ne se répète pas, et qu’on soit d’une manière générale sur de la progression ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des