Marius Trésor : « J’espère que pour le prochain match, on aura un arbitre vraiment équitable »

Marius Trésor

 

Marius Trésor est revenu longuement sur le match nul entre les Girondins de Bordeaux et le FC Nantes. « On a vu un beau match. Ils nous ont posés des problèmes surtout en première mi-temps. J’ai eu l’impression de retrouver ce football à la Nantaise qui nous a quand même fait rêver, avec un football bien léché, avec beaucoup de technicité. J’avais un peu peur chaque fois que Sigthorsson prenait le ballon, on sentait qu’il y avait quelque chose. Ils ont des garçons qui nous ont mis en difficulté. On a tellement parlé de nos entames de matches, qu’on a eu du mal peut-être à se libérer […] Il a fallu attendre la mi-temps pour un réajustement. Normalement, tu peux le faire par toi-même mais quand tu ne te sens pas bien, tu te dis si on prend un but… On a tellement parlé des entames de matches donc tu restes un peu sur la réserve. En début de deuxième mi-temps, tu es mené 1-0 et il y a eu cette réaction. À partir de là, on a senti que Bordeaux avait pris l’ascendant sur cette équipe nantaise. Heureusement, les occasions on les a eues mais on ne les a pas transformées […] Il n’y a pas lieu de s’alarmer après ce match. On a mis une mi-temps et être mené 1-0 pour vraiment montrer que l’on peut faire mieux dans ce championnat. C’est dommage qu’une fois l’égalisation, qu’on n’est pas été beaucoup plus mordant qu’on l’a été. Il y a Cafú qui a une occasion, Mendy aussi, il y a cette action un peu litigieuse sur Malcom. Mais il n’y en a pas eu des tas. Il a aussi le pénalty oublié sur Lerager que monsieur Ahmed n’a pas sifflé. Il a pris des décisions… On le voit dans les cartons qu’il a sortis, il y a les mêmes fautes de l’autre côté et il n’en sort pas. C’est là que j’ai du mal à comprendre les arbitres. En plus sur le but qu’on prend, c’est faute pour Bordeaux au départ. Il y a faute sur Kamano et c’est Kamano qui est sanctionné. C’est vraiment dommage. Ça passe difficilement ».

 

En tout cas, l’on peut noter l’éternel problème de l’efficacité. « On se souvient contre Paris, Paris tire 9 fois et marque 6 buts, nous on tire 15 fois et on cadre 2 fois. C’est terrible […] On a un manque de finition. Si tu n’as pas d’occasions, tu peux dire qu’il y a un truc qui cloche mais quand tu as les occasions et que tu n’arrives pas à les mettre au fond, c’est que la finition n’est pas là. C’est là-dessus qu’il faut travailler ».

 

C’est au final une occasion manquée pour les Girondins de manger sur le podium. « Quand on regarde le match, on a été surpris par le jeu de cette équipe nantaise surtout sur la première mi-temps. Mais en regardant bien, ils n’ont pratiquement pas d’occasions. À l’arrivée, tu sors avec un match nul. On laisse deux points en route. J’espère que pour le prochain match, on aura un arbitre vraiment équitable, qui siffle les fautes quand il y en a et pas n’importe comment ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des