Gaëtan Huard : « On est vraiment dans la dépendance Malcom. Si on ne l’a pas, je suis inquiet »

Malcom

 

A l’antenne de GoldFM, le consultant et ancien joueur Gaëtan Huard est revenu sur le match nul des Girondins face au FC Nantes (1-1). « Chacun a eu sa mi-temps, avec une équipe bordelaise qui a beaucoup plus de situations de marquer que l’équipe nantaise, notamment en seconde période. Les nantais ont surpris les bordelais d’entrée de jeu, parce que tout le monde pensait qu’ils allaient mettre le bus devant le but. Et non, ils sont allés chercher les bordelais très haut, les presser très haut, ils ont gêné les premières relances des défenseurs et d’Otávio, en lui mettant quelqu’un dans sa zone et en l’empêchant de jouer rapidement. Ils nous ont un peu perturbés de ce côté-là et ça s’est un petit peu décanté en seconde. On prend le but au plus mauvais moment, juste avant de rentrer au vestiaire, sur une demi-occasion parce que Kamano est poussé dans le dos. La force, c’est d’avoir réagi très rapidement en seconde période. Ça remet tout le monde dans le bain. Je pense que si Nantes avait maintenu le 1-0 pour eux, on aurait eu d’énormes difficultés. En marquant rapidement, l’équipe a pris confiance, ça a donné un coup de boost. Mais je trouve que c’est trop peu encore offensivement, dans le réalisme et la finalité. On n’est pas présents suffisamment. On a les situations, on a cette justesse de dernière passe, on est vraiment dans la dépendance Malcom. Si on ne l’a pas, je suis inquiet, sincèrement. Il ne faudrait pas qu’il se blesse […] Quand tu en as trois ou quatre dans l’équipe, ça va, mais quand tu n’en as qu’un, c’est plus compliqué. Ce garçon-là monte en puissance, et démontre de plus en plus. Il a aspiré sur son pied gauche les défenseurs nantais qui l’attendaient à l’intérieur sur le but, et il est passé par l’extérieur en frappant pied droit croisé. Bref, ce n’est pas un bon résultat, mais vu comment c’était engagé, je crois que ce n’est pas non plus un mauvais résultat face à une équipe nantaise difficile à battre. On prend un point, mais ce n’est pas suffisant pour moi. C’est un match qui était à notre portée. On a eu deux-trois situations pour le gagner, on n’a pas su le faire ».

 

En complément, il a tenté d’expliquer ce résultat moyen, en écartant la piste du mauvais arbitrage. « C’est compliqué à voir s’il y a pénalty sur Malcom, mais il le touche au genou, il le déséquilibre. Et l’arbitre a un centième de seconde pour siffler, c’est très compliqué. Je mets plus en question l’occasion de Cafú qui doit le mettre dans le plafond du but et ne pas la jouer au sol, parce que le gardien ne se serait jamais jeté en l’air… Quand tu te jettes comme ça, c’est à la ‘desperado’… C’est pour ça qu’il fallait soit un petit piqué, soit une frappe haute et c’était terminé ».

 

A coté de cela, il a tout de même souligné un point positif de ce match : l’invisibilité à domicile qui continue. « Ce qui aurait bien, c’était de continuer avec une quatrième victoire à domicile. Ça aurait assis la mentalité et la réussite à domicile. On n’a pas perdu, mais il y a des gros matches qui arriver et il faut continuer à perpétuer cette invincibilité à domicile ».

 

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des