Benoit Costil : « Peut-être que c’est fini, peut-être pas, on verra bien »

Benoit Costil

 

Questionné sur l’équipe de France par qui il n’a pas été appelé lors de la dernière trêve internationale, Benoit Costil explique qu’il n’a pas été affecté de ne pas avoir été appelé. « C’est vrai que j’avais pris la bonne habitude d’y être. C’était génial, je partais dix jours et ça faisait du bien. Mais, sur cette trêve-là, je n’ai pas été affecté. Ça m’a permis de passer du temps avec les gars. Il faut trouver des bonnes choses à toute situation […] Et en septembre ? Quand vous êtes compétiteurs, vous avez le droit d’être déçu. Ce n’est pas quelque chose de négatif. Il faut continuer, travailler et accepter. Aujourd’hui, il y a de la concurrence avec des gardiens qui sont super bons et qui jouent. Il n’y a rien à dire ». L’ex-portier rennais était pourtant venu aux Girondins afin de maximiser ses chances pour la prochaine Coupe du Monde. « C’était mon choix, et en aucun cas je ne regrette d’être venu ici. Même si c’est déjà bien, j’ai une carrière internationale qui est minuscule (1 sélection) par rapport à plein de joueurs. Peut-être que c’est fini, peut-être pas, on verra bien ».

 

L’interview complète dans L’Equipe du 15 octobre 2017

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des