Benoit Costil : « Je suis un mec sincère, pas un mange-boulons »

Benoit Costil

 

Lorsque certains supporters ont crié des « Carrasso, Carrasso ! » face à Troyes au mois d’août dernier, Benoit Costil était rentré furieux aux vestiaires. C’est avec un certain recul qu’il est revenu sur ce moment dans L’Equipe du jour. « C’était une minorité, ce n’est pas grave. Trois-quatre personnes, c’est rien dans un stade où il y en avait vingt-cinq mille. Ça ne me dérange pas, il faut laisser le temps aux gens de s’habituer à moi, qu’ils apprennent à me connaître et vice versa. Je ne peux pas être aujourd’hui comme je l’étais à Rennes. Une telle affection avec les supporters, ça ne peut pas arriver en un mois ou deux. Moi, je suis un mec sincère, pas un mange-boulons. Je ne vais pas arriver, embrasser le logo du maillot ou sortir des beaux discours ».

 

Le portier des Girondins se laisse donc tu temps de succéder dans le cœur des supporters à Cédric Carrasso par exemple, mais il compte bien être dans la lignée des gardiens bordelais qui ont marqué l’histoire du club. « J’espère, un jour, être dans la belle continuité d’Ulrich Ramé et Cédric Carrasso, faire de longues années aux Girondins et que ça se passe à merveille ».

 

L’Equipe

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des