Lawrence Leenhardt : « C’est difficile de sortir un Kamano qui flambe et qui est décisif »

Jocelyn Gourvennec et François Kamano

 

Est-ce que la dernière défaite face à Paris pourrait permettre à Jocelyn Gourvennec de relancer certains joueurs comme Gaëtan Laborde, Valentin Vada ? Est-ce que Jonathan Cafú peut profiter des petits bobos de François Kamano ? C’est la question qui a été posée à Lawrence Leenhardt lors de son passage sur les ondes de la radio du club, et voici sa réponse.

 

Je ne suis pas dans son esprit (Gourvennec). J’ai quelques doutes. On ne peut pas tout le temps dire, quand ça nous arrange, ‘ouais, c’était Paris, c’est un accident, ça ne se reproduira plus’, et faire le contraire. Je pense que tout est bâti depuis un certain temps pour mettre dans de bonnes conditions Nicolas De Préville. A côté de son manque d’efficacité, il est présent dans le match, il travaille beaucoup. Je le vois plus sortir sur un match à l’extérieur peut être. Je ne sais pas si ça sera le match de Paris qui sera déterminant. Je pense que pour la première fois cette saison c’est vrai qu’on a eu l’impression d’avoir un onze type très vite. Le temps de jeu était partagé, on va dire qu’il y avait 14-15 joueurs qui jouaient équitablement. Là, cette saison, à part le début, c’est vrai qu’on a eu très vite le milieu Lerager, Sankharé et Otávio. Vada a été poussé plutôt vers le banc. La défense aussi et c’est vrai que c’est un petit peu nouveau. Alors pour ce match, oui, d’autant plus qu’il y a des bobos de joueurs importants. Alors peut-être Vada, Cafú… Ça serait l’occasion aussi. C’est difficile de sortir un Kamano qui flambe et qui est décisif. Tu ne peux pas te passer d’un joueur aussi efficace et déterminant. C’est difficile de ne prendre que l’argument de la semaine de travail quand tu as un gars comme ça qui est si efficace pour le reste de l’équipe. Peut-être que ces petits bobos peuvent permettre… Il peut aussi maintenir le groupe en éveil, c’est important. Les joueurs sont plus que des joueurs de complément, ceux qui sont sur la touche. Je pense à Valentin Vada qui a fait la majorité de la saison dernière. Il y a des joueurs comme ça… Gajic a très bien suppléé Sabaly. Ce sont des joueurs qui sont importants dans le groupe. Avec cette espèce de onze type qui a été établi par les choix du staff, et par la force des choses sur le début de saison, c’est vrai que ces joueurs pourraient se sentir délaissés. Ça permettrait de maintenir tout le monde en éveil, de maintenir une cohérence dans la gestion du groupe. Ça fait deux mois depuis le début de la saison, ça fait beaucoup pour certains et c’est vrai que c’est peut-être la limite de ce qu’ils pourraient endurer. Au niveau de la gestion, tout était justifiable, tout pouvait s’expliquer et je pense que c’est ce qui a été fait. Deux mois… C’est vrai qu’un petit changement de joueurs, de fraicheur parfaitement amenée avec l’après trêve, les bobos, la défaite contre Paris…

 

GoldFM

Retranscription Girondins4ever

Laisser un commentaire