Lawrence Leenhardt : « C’est un bon professionnel donc il va savoir gérer »

Gaetan Laborde

 

Lawrence Leenhardt a fait le point sur la situation de l’attaquant des Girondins de Bordeaux, Gaëtan Laborde.

 

« C’est compliqué. Il ne fait pas de vagues, pas de bruit, c’est bien. C’est souvent le cas des attaquants, il faut du temps de jeu et il faut aussi de la confiance pour Gaëtan, comme beaucoup de joueurs à ce poste-là, qui est un poste difficile. Il a besoin de confiance et c’est vrai qu’il ne l’a pas ressentie depuis le début de la saison. Il y a d’autres joueurs qui ont émergé, il y a d’autres solutions. C’est une situation qu’il a déjà vécue par le passé, des situations parfois beaucoup plus compliquées où il avait vraiment un avenir bouché. Je me souviens même qu’à une époque on parlait de lui en latéral gauche pour le reconvertir, c’est dire s’il a connu des situations autrement plus difficiles. Là, ce n’est pas du tout le cas. Ce n’est plus un jeune joueur, un espoir. On ne peut pas dire qu’il a le temps, qu’il n’a que 20 ans ou 19 ans. Il est mature. C’est vrai qu’il a besoin de temps de jeu. A voir si à l’avenir sa situation s’arrange parce que c’est vrai qu’à un moment, de patienter, patienter sans jamais jouer parce qu’il n’y a pas de Coupe d’Europe… S’il faut attendre les Coupes… C’est quand même aléatoire. Je ne sais pas ce qu’il en dit au mercato d’hiver ou peut-être à l’été prochain. Pour lui, il faudra peut-être envisager quelque chose. C’est vrai que c’est compliqué, que l’arrivée de Nicolas De Preville n’a pas arrangé les choses, que Bordeaux joue en 4-3-3 pour l’instant donc il n’y a qu’une place en pointe. On peut se dire aussi ‘je patiente parce qu’il y a un roulement ou qu’on joue à deux devant’. Ce n’est pas le nombre, c’est la hiérarchie. Ménez, je pense qu’il a été considéré attaquant une semaine. On l’a vite vu sur un côté et après plus du tout donc c’était réglé. Rolan aussi. La concurrence est seine je pense, cette saison comme celle de l’année dernière. Simplement, je trouve que ça semble plus compliqué pour lui cette saison parce qu’il partait pour être le titulaire. Il a vu arriver Mendy, De Preville… Rolan était sur la touche. Depuis le début, aucun des deux n’est vraiment en réussite mais lui ne joue pas plus. Donc c’est ça surtout, ce sont des signaux qu’il faut interpréter. On n’a que ça. Quand il est sur le banc, il travaille. Quand il y a une entrée en jeu, c’est plus Mendy que lui. Ce sont des situations ponctuelles. De Preville vient d’arriver, il a besoin de temps de jeu, il a besoin de marquer pour prendre confiance. Ça ne vient pas mais évidemment que le coach compte sur lui donc on le maintietn. Il ne reste qu’une place de remplaçant, d’entrant en jeu et c’est vrai que sur les derniers matches, c’est plus Mendy qui est entré en jeu. Mendy a eu plus d’efficacité sur les dernières fois et donc pour Laborde… Comme je le disais, il n’a plus 20 ans donc il ne peut plus se dire qu’il a besoin de quelques entrées en jeu. Non, il lui faut plus. Et là, c’est un peu bloqué. C’est quelqu’un qui ne fera pas de vagues, pas d’histoires. Ce sont des situations qu’on vit dans une carrière de footballeur professionnel, qui apprennent aussi. Je pense qu’il aimerait mieux apprendre autrement mais ça fait partie du truc. C’est un bon professionnel donc il va savoir gérer ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des