Yannick Stopyra : « On n’a jamais caché les joueurs, Tchouaméni, Ounas… »

Aurélien Tchouaméni et Yassine Benrahou

 

Quel sera le discours de Yannick Stopyra, chef de délégation, pour le tournoi international en Chine des U17 nationaux des Girondins de Bordeaux ? « Je pense qu’il faut vivre l’instant présent. Je crois que le mal de notre époque, c’est de penser toujours à ce qui va arriver demain, de regarder dans le passé. On va leur dire ‘vivez le moment présent, ouvrez les yeux, regardez et ne pensez pas’. Aussi au niveau du tournoi, il y a une tension, ça leur apprend aussi à avoir un petit stress. Ça fait partie de la compétition parce qu’en face vous avez des gens qui ne viennent pas pour du tourisme. Vous allez avoir des clubs étrangers, vous allez avoir les chinois qui vont jouer chez eux et qui vont montrer peut-être qu’ils sont meilleurs que les européens. Tout ça va être enrichissant ».

 

Et forcément, il y aura des agents, des personnes qui seront très attentives aux participants de ce tournoi. « Dans l’état d’esprit, je pense que le club a toujours été respectueux envers ses joueurs. On n’a jamais caché les joueurs. Chaque fois qu’un joueur méritait d’aller en équipe nationale il y allait. On va avoir notre joueur qui est en train en ce moment de faire la Coupe du Monde en Inde, Aurélien Tchouaméni. Il est vu depuis très longtemps par tout le monde. Adam Ounas a été vu il y a quelques temps par les anglais, ils étaient comme des fous après lui grâce à l’équipe nationale. Ça prouve aussi qu’aux Girondins, on a de bons joueurs. Si on regarde au niveau des U19, quelle est l’équipe qui a joué la Champions League et qui a mis des joueurs de 2002 sur le terrain ? Je crois qu’il n’y en n’a pas beaucoup ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des