Marius Trésor : « On a critiqué Ricardo mais tu gagnais, 1-0, 2-1… »

Laisser un commentaire