Nicolas De Préville : « Aucun joueur n’a triché sur le terrain, ce n’est pas dans l’ADN de ce club, de ce groupe »

Nicolas de Préville et Younousse Sankharé

 

Sur le but de Younousse Sankharé au Parc des Princes, Nicolas De Préville a délivré une belle passe décisive alors qu’il était aussi dans la position pour tenter sa chance directement. L’ancien lillois est revenu sur cette action. « C’est un peu de l’altruisme, et aussi parce qu’il valait mieux la passer. Je ne suis pas quelqu’un d’égoïste sur le terrain. Au niveau des efforts je ne vais pas absolument jouer la carotte pour avoir la possibilité de marquer… Si je peux aussi faire marquer l’autre, c’est important. Sur le coup, j’ai jugé que c’était mieux de faire la passe pour Younousse parce qu’il avait plus de possibilités que moi de marquer ».

 

Il est ensuite revenu assez longuement sur le match en lui-même. Il assure que l’équipe était bien venu pour faire un coup face à l’ogre du championnat. « Même la défaite n’était pas prévue. On avait des ambitions même si, voilà, cela peut paraître arrogant. Mais on ne s’attendait pas à perdre, on avait des ambitions même si on savait que ça allait être très difficile. On voulait faire quelque chose de positif là-bas, sortir un gros match pour se donner encore plus de confiance pour la suite de la saison. On avait des bonnes intentions, les choses ne se sont pas déroulées comme il le fallait. On a raté plein de choses défensivement et offensivement, mais ça s’est surtout joué en vingt minutes quand ils ont mis leurs trois premiers buts, sur leurs trois premières frappes. C’était complètement hallucinant. Cela montre le niveau de Paris, la confiance qu’ils ont après avoir gagné contre le Bayern Munich 3-0, et cette envie de récupérer les points qu’ils avaient perdus à Montpellier. C’était hallucinant… Si on n’encaisse pas ce but aussi rapidement, peut-être que le match est différent. Et peut-être que si on met nos occasions aussi, mais on a beaucoup frappé au but… Il nous a manqué surtout un peu d’agressivité, je pense […] Techniquement, ils sont meilleurs, donc si on n’y met pas plus de combativité, on a du mal à faire concurrence […] Non, on n’était pas spectateurs, même si les mauvaises langues diront qu’on n’a pas fait grand-chose. En tout cas, on a appliqué un plan, ça n’a pas fonctionné, on a eu du mal à mettre tous les ingrédients. Mais non, nous n’étions pas spectateurs, je pense qu’il n’y a aucun joueur qui a triché sur le terrain, ce n’est pas dans l’ADN de ce club et de ce groupe. L’état d’esprit est vraiment irréprochable ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des