Jean-Luc Dogon : « Avoir juste le noyau U19, ça serait compliqué… »

Till Cissokho

 

Avec un groupe qui est quasi-totalement monté en National 3, la section U19 est complètement remodelée. Ainsi, l’équipe évolue, mais doucement, comme l’a confié Jean-Luc Dogon à GoldFM. « Ça évolue doucement. On a rechuté un petit peu là. Il faut être clair, l’apport de certains de la National 3, quand ils viennent avec nous le week-end, est très important. Si on se contentait d’avoir juste le noyau U19 ça serait compliqué. Là, il y en a quelques uns qui viennent, ça aide mais il ne faut pas qu’on se contente de ça. Il faut qu’on arrive, avant la fin de la saison, à pouvoir jouer qu’avec les U19 ».

 

Karamba Keita

 

Heureusement, le groupe est souvent renforcé par des joueurs de la catégorie du dessus. Ce fut le cas lors du dernier match avec le renfort de Till Cissokho ou encore Steven Ako. Une aide précieuse pour l’entraîneur des Champions de France 2016-2017. « La plupart du temps ils apportent. Après, il ne faut pas leur en demander trop non plus. Il n’y a pas qu’eux. La plupart du temps, ils apportent quelque chose, ça va plus vite, ils ont l’habitude de ce niveau, ils ont de l’expérience, ils ont aussi l’expérience du titre de l’année dernière parce que c’était des joueurs qui étaient concernés par ça aussi. Ils ont une certaine confiance qu’on n’avait peut-être pas par rapport aux résultats. Et puis ils ont surtout une communication qui est chez nous quasiment inexistante en début de saison. Là, on commence à sentir une amélioration dans les matches, les entraînements au niveau de cette communication. C’est hyper important. Mais voilà, ce week-end la communication n’a pas encore été au top et on est retombé dedans. Il manquait de joueurs de la National qui auraient dû venir mais qui sont blessés. Ça ne se joue à pas grand-chose mais nous sommes un peu sur le fil du rasoir ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des