Bixente Lizarazu : « Il aimait la vie, la fête, et il avait besoin de ça »

Dugarry Christophe joueur Bordeaux

 

Questionné sur plusieurs sujets, Bixente Lizarazu a rapporté le joueur contre qui il avait des difficultés… Mais également son secret pour le contrarier. « Ce n’est pas que je n’aimais pas l’affrontais, mais c’était Luis Figo. On avait de vrais combats parce que c’était quasiment le meilleur dribbleur au monde, le meilleur joueur de couloir au monde, avec une qualité de dribbles incroyable. C’était un défi permanent de concentration. Je l’ai joué avec le Bayern quand il jouait au Barça, et quand il jouait au Real. A chaque fois c’était intense […] Il fallait lui mettre un taquet en début de match, parce qu’il n’aimait pas ça (rires). C’était le faire sortir un peu de son match, je l’avoue quelques années après (sourire) ».

 

Quant au joueur le plus « méchant » qu’il a connu ? « Oliver Kahn, même si ce n’est pas méchant au sens propre du terme. Normalement, tu as une règle quand tu es défenseur. Si tu n’as pas perdu ton duel, le gardien ne doit pas sortir et attendre que le défenseur ait perdu son duel. Lui, ce n’était pas la bonne règle (rires).  Il venait, et il arrachait tout, donc il fallait faire très attention ».

 

Enfin, le joueur le plus fêtard ? « Je vais dire Duga (rires). Et en même temps, c’est un des joueurs les plus talentueux que j’ai connu. Il a fait une belle carrière, franchement. Mais il aimait la vie, la fête, et il avait besoin de ça. A chaque fois tu lui disais ‘arrête, sois un peu sérieux’, mais en termes de talent, c’était exceptionnel ».

 

L’Equipe21

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des