Yannick Stopyra : « Bordeaux est très prisé, Bordeaux a une image internationale »

chine

 

Comme annoncé précédemment, les U17 nationaux se rendent en Chine dans quelques jours, afin de participer à un tournoi international. Yannick Stopyra, le responsable du recrutement pour le centre de formation des Girondins, fait le déplacement avec le statut de « chef de délégation ».

 

L’ancien attaquant bordelais est revenu sur les raisons de ce déplacement. « Il y a plusieurs choses. Il y a d’abord une ouverture sur le monde, il faut en être conscient. Il y a un regard des Girondins de Bordeaux dans le monde entier donc automatiquement il y a des sollicitations. Maintenant, on y va aussi pour les jeunes. C’est toujours intéressant dans une formation d’avoir un autre regard sur le football, comment ça se passe ailleurs… Quand vous faites un championnat, vous regardez un petit peu les différents championnats. En fait, cette année, les 17 ans Nationaux – ceux qui vont partir en Chine – jouent contre pratiquement trois, quatre équipes de clubs professionnels, le reste ce sont des joueurs amateurs. C’est important d’avoir dans la formation d’un jeune joueur la possibilité de pourquoi pas de faire la Youth League comme font les U19 de façon à être confronté à un autre football, un football beaucoup plus dur, plus réaliste… Pourquoi ? Parce qu’ils sont en formation pour peut-être devenir un joueur professionnel […] Le footballeur, il faut qu’il s’ouvre dans les horizons. Dans la réussite d’un joueur, quand vous avez un joueur qui ne pense que football matin et soir, qui allume la télé et qui regarde les images de foot, qui lit les journaux, qu’il ne pense qu’à ça… A un moment donné je pense que culturellement, c’est important de regarder ce qu’il se passe dans le monde. Le fait d’avoir un regard, qu’il y a d’autres personnes qui vivent différemment, qui pensent différemment et puis en plus sur le terrain qui jouent différemment… Je pense que c’est important pour la construction de l’être humain qu’ils sont ».

 

Yannick Stopyra

Yannick Stopyra

 

Et le responsable explique comment se sont noués les contacts pour arriver à ce tournoi. « Il y a un regard extérieur. Bordeaux est très prisé, Bordeaux a une image internationale. C’est vrai que nous ne sommes pas les seuls à s’ouvrir au monde. Les chinois s’ouvrent. Regardez ce qu’il se passe dans les clubs. Maintenant, ce n’est pas du tout de la stratégie de notre part. La direction a eu un lien avec un club qui a proposé. Ça peut, peut-être dans le futur, déboucher sur des accords commerciaux, je ne sais pas, des échanges… Mais de là à penser à un changement de direction ou des choses comme ça, non pas du tout. Non, non ! On y va dans un but sportif. Ça ne tombe peut-être pas très bien car ce sont quand même des garçons qui vont partir dix jours, ce n’est pas la porte à côté et il y a une scolarité qui sera laissée en berne pendant quelques jours. Il y a aussi une ou deux compétitions qu’on va laisser aussi en France, notamment le championnat et la Coupe. Et c’est vrai que par rapport à l’état physique, on va voir comment on va revenir ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des